Développement territorial

Des Jeux de partage, plus inclusifs et solidaires

Paris 2024 s’appuiera sur des partenariats de référence (Yunus center, UNICEF, WWF) pour changer durablement la société en France et au-delà de nos frontières.

 

Les Jeux seront un accélérateur de développement pour les territoires, et notamment la Seine-Saint-Denis, le département le plus jeune et cosmopolite de France

Des infrastructures nouvelles au service des populations et d’une meilleure qualité de vie :  la construction d’éco-quartiers, la rénovation d’équipements sportifs de proximité et la création de nouveaux espaces verts seront laissés en héritage. Le Village olympique et paralympique (site de Pleyel – Bord de Seine) et du village des médias (Duny/Le Bourget) irrigueront le développement urbain de la Seine Saint-Denis, notamment par la création de 4500 logements.

Les Jeux joueront également un rôle moteur de développement économique, pour réduire les inégalités territoriales et favoriser l’emploi local. Paris 2024 proposera des formations, des emplois et des qualifications diplômantes aux jeunes vivant dans ce territoire. Comme le souligne l’étude d’impact du Centre de Droit et d’Economie du Sport (CDES) de Limoges, plus de 250 000 emplois nouveaux seront créés dans le cadre des Jeux. Le projet Paris 2024 prévoit aussi la construction de 50 nouveaux centres sportifs et un campus solidaire en partenariat avec l’association « Sport dans la ville » destiné à accueillir 25 000 jeunes du territoire, qui propose un accompagnement unique alliant sport, éducation, insertion professionnelle et entrepreneuriat.

 

Le Centre de Water Polo va être amélioré pour devenir un lieu idéal pour les épreuves de 2024

 

Paris 2024, les premiers Jeux solidaires et inclusifs, construits avec Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix 2006, spécialiste de l’économie sociale et solidaire

Paris 2024 propose un projet partagé par tous, au service de la population, qui s’inspire des objectifs du triple zéro de Muhammad Yunus (« zéro pauvreté, zéro chômage, zéro carbone ») :

  • Faciliter l’insertion sociale et professionnelle des personnes éloignées de l’emploi
  • Inclure les entreprises de l’économie sociale dans la dynamique économie des Jeux.

 

 

Professeur Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix

 

Paris 2024 souhaite organiser les Jeux Paralympiques les plus partagés de l’histoire, en proposant une entière accessibilité pour les personnes en situation de handicap, et une vraie ambition visant à changement de regard de la société

Cela sera garanti grâce à :

  • La mise en lumière des athlètes paralympiques et la multiplication de manifestations sportives et culturelles mixant les publics valides et non valides sur le thème du « vivre ensemble, jouer ensemble »
  • La découverte des sports olympiques et paralympiques par les jeunes, dans le cadre de la « Semaine Olympique et Paralympique » à l’école
  • Une accessibilité renforcée dans les transports
  • Des recrutements et formations facilités pour les volontaires en situation de handicap
  • Le premier village paralympique 100% accessible
  • Une expérience spectateurs 360° (audio description ; offre de billetterie adaptée pour les accompagnants)

 

Marie-Amélie Le Fur, triple championne paralympique, à Londres 2012 et Rio 2016

 

Enfin Paris 2024 souhaite favoriser l’insertion sociale des athlètes de haut niveau.

En partenariat avec le CNOSF et l’Association française des Olympiens, Paris 2024 modélisera selon les principes du social business, des méthodes et des dispositifs de reconversion pour s’assurer que tout olympien trouve une voie d’insertion professionnelle à l’issue de sa carrière de sportif.

Avec le Yunus Centre et la Mairie de Paris, un incubateur dédié à la reconversion des athlètes vers l’économie sociale et solidaire sera créé au sein de la Maison des économies sociales et innovantes.