Accéder au contenu
1896 - 2024
Plus vite
Plus haut
Plus fort
En 2021, le monde entier aura les yeux braqués sur Tokyo, qui accueillera les Jeux de la XXXIIe Olympiade.
L'occasion de revenir
sur ce qui fait
l'histoire des Jeux.
  • Un siècle
    de symboles
    et de valeurs universelles

    qui ont marqué l'histoire du sport
    et de l’humanité depuis 1896
    jusqu'à aujourd'hui.

  • 1 / 12

    Les anneaux,
    ambassadeurs visuels de l'Olympisme

    Conçus à partir d'un dessin original de Pierre de Coubertin, les anneaux constituent le symbole qui exprime l’activité du Mouvement olympique, l’union des cinq continents et la rencontre des athlètes du monde entier aux Jeux Olympiques.
    Les anneaux font leur première apparition aux Jeux Olympiques sur le drapeau olympique à fond blanc lors des Jeux d'Anvers 1920.

  • Vue générale de la cérémonie d’ouverture des Jeux d’Anvers 1920.
    Crédit : Getty Image
  • 2 / 12

    Les Agitos, symbole des Jeux Paralympiques depuis 2004

    Chaque agito (en latin "je bouge") symbolise le mouvement et la volonté de ne jamais abandonner, ainsi que l'inspiration et la passion qu'engendrent les performances des para-athlètes.

  • Le drapeau de l’IPC pour la cérémonie d’ouverture des Jeux Paralympiques de Pyeongchang 2018.
    Crédit : Getty – Chung Sung-Jun
  • 3 / 12

    La Flamme,
    pilier du cérémonial olympique

    La flamme olympique est un symbole fondamental du cérémonial olympique : les Jeux s'ouvrent avec l'embrasement de la vasque et s'achèvent avec son extinction. La flamme fut allumée pour la première fois à l'occasion des Jeux d'Amsterdam 1928. Plus tard, la cérémonie d'allumage et le transport de la flamme depuis Olympie furent intégrés par le CIO sur proposition du comité d’organisation des Jeux de Berlin 1936.

  • Cérémonie d’almumage de la flamme à Olympie en Grèce pour les jeux de Pyongyang en 2018.
    Crédit : Getty - Milos Bicanski
  • 4 / 12

    La flamme aux Jeux Paralympiques

    La flamme paralympique appartient à tout le monde. Elle est formée de la passion commune de toutes les personnes qui soutiennent les Jeux Paralympiques. Le tout premier relais de la flamme paralympique s’est déroulé à Séoul pour les Jeux Paralympiques de 1988 (105 km, 282 relayeurs).

  • Les agitos devant la flamme après la cérémonie d’ouverture des Jeux Paralympiques d’hiver de Sotchi 2014.
    Crédit : Getty – Harry Engels
  • 5 / 12

    L'hymne olympique

    L'hymne olympique fut composé par Spýros Samáras (musique) et Kostís Palámas (paroles), comptant parmi les plus grands artistes grecs de la fin du XIXe siècle. Cette composition originale fut adoptée à l’unanimité comme hymne olympique officiel à l’occasion de la 54e session du CIO à Tokyo en 1958. Il est désormais joué à chacune des éditions depuis les JO de Rome 1960.

  • Affiche pour l'hymne olympique.
  • 6 / 12

    L'hymne des Jeux Paralympiques

    Intitulé "Hymne de l'avenir" l'hymne paralympique est une création du compositeur français Thierry Darnis à la demande de l'IPC en 1996. Les paroles seront écrites en 2001 par le chanteur australien Graeme Connors. A l'instar de l'hymne olympique, il accompagne la levée du drapeau lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux.

  • Un choeur chante au cours de la cérémonie d’ouverture des Jeux Paralympiques de Sotchi 2014.
    Crédit : Getty – D. Grombkowski
  • 7 /12

    Le serment olympique, garant du respect et de l’esprit sportif

    Imaginé par Pierre de Coubertin et prononcé pour la première fois en 1920 pour rappeler que le professionnalisme n’a pas sa place aux Jeux, il fut réécrit par la suite pour correspondre à la réalité sportive. Aujourd’hui, l’usage veut qu’immédiatement après l’allumage de la flamme olympique, un athlète du pays hôte prononce le serment au nom de ses homologues, mais aussi des juges et des entraîneurs.

  • Sarah Stevenson prononce le serment olympique durant la cérémonie d’ouverture des jeux de Londres 2012.
    Crédit : Getty
  • 8 /12

    Le serment paralympique, élément clé de la cérémonie

    Après la levée du drapeau paralympique, un athlète, un entraineur et un juge prêtent serment au nom de leurs pairs, prenant part aux compétitions en tant que compétiteur ou comme officiel. L'athlète prête serment en levant la main droite et en tenant un coin du drapeau paralympique dans l'autre.

  • L’athlète chinois Wu Chunmiao prononce le serment paralympique aux jeux de Beijing en 2008.
    Crédit : Getty - Guang Niu
  • 9 /12

    La devise et la maxime

    La devise des Jeux Olympiques modernes, « Citius, Altius, Fortius » qui signifie « plus vite, plus haut, plus fort », fut proposée par le Baron Pierre de Coubertin, en 1894. Il l'emprunta à Henri Didon, un prêtre dominicain.

    La maxime fut adoptée plus tard, suite à un sermon prononcé par l'Évêque de Pennsylvanie, Ethelbert Talbot, lors d'une messe à Lambeth, en 1908, concomitante aux Jeux de Londres. Pierre de Coubertin l’adapta avec ses mots quelques jours plus tard : “L'important dans la vie, ce n'est point le triomphe mais le combat ; l'essentiel, ce n'est pas d'avoir vaincu mais de s'être bien battu.”

  • La devise olympique diffusée sur un écran géant lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Los Angeles 1984.
    Crédit : Getty - Tony Duffy
  • 10 /12

    La devise paralympique

    La devise paralympique est : "Spirit in motion" (Esprit en mouvement). Les Agitos sont la traduction graphique de cette devise.

  • L’épreuve de saut en hauteur pendant les Jeux Paralympiques de 1992 à Barcelone.
    Crédit : Getty - Gray Mortimore
  • 11 /12

    Les valeurs olympiques

    Les trois valeurs olympiques sont : amitié, respect, excellence. Leur sens ne se réduit pas uniquement aux grandes compétitions sportives, mais peut s'appliquer à chaque aspect de la vie quotidienne.

  • Mains de Kerri Walsh et de Misty May de l’équipe de volley américaine à Athènes 2004.
    Crédit : Getty - Ian Waldie
  • 12 /12

    Les valeurs paralympiques

    Les valeurs paralympiques reflètent l'esprit et le mérite des athlètes : la détermination, l'égalité, l'inspiration et le courage.

  • Blake Leeper et Jarryd Wallace se félicitent après la finale du 400m T44 aux jeux de Londres 2012.
    Crédit : Getty – H. Peters
Découvrir les principaux symboles

Les stories des Jeux

L'histoire Olympique et Paralympique est faite de petites et grandes anecdotes.

Jesse Owens remporte cette année là 4 médailles d’or (100m, 200m, saut en longueur, 4x100m) en établissant au passage plusieurs records du monde, démontant sous les yeux d’Hitler son idéologie prônant la supériorité
de la race blanche.

Lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Rio 2016, la triple médaillée paralympique Marcia Malsar assure l'un des derniers relais de la flamme au stade Maracana. Lorsqu'elle chute, les 80 000 spectateurs l’acclament, fidèles à l'esprit paralympique, alors qu’elle se relève et parcourt les derniers mètres.

Avant les Jeux de Londres, en cyclisme, course à pied et cécifoot, les athlètes voyants guidant les concurrents aveugles ou très malvoyants n'obtenaient pas la même reconnaissance que leur partenaire sur le podium final, malgré le même entraînement rigoureux. Depuis 2012, les guides et pilotes sont désormais médaillés aux cotés des athlètes qu’ils accompagnent.

En 1976, la gymnaste roumaine Nadia Comăneci illumine les Jeux Olympiques de Montréal en devenant la première gymnaste de l'histoire olympique à obtenir la note parfaite de 10, aux barres asymétriques. L'athlète de 14 ans obtiendra la note maximale sept fois durant ces Jeux.

Première édition des Jeux Paralympiques, l’édition de Rome, en 1960 débuta 6 jours après la cérémonie de clôture des XVIIes Jeux Olympiques. Ils étaient réservés uniquement aux athlètes en fauteuil roulant. 400 athlètes s'affrontèrent dans 8 sports.

Aux Jeux Olympiques d'hiver à Cortina d'Ampezzo en 1956, une femme prononce pour la première fois le serment olympique. Un geste en faveur de la parité et à la symbolique forte pour l'époque, retransmis pour la première fois
en Eurovision.

Le compositeur John Weinzweig, remporta la médaille d'argent du concours d’art et littérature aux Jeux Olympiques de Londres 1948 avec la composition instrumentale "Divertimenti for Solo Flute and Strings".

Lors des Jeux de Paris 1924, Edmond Dehorter, dit le « Parleur inconnu », assure le commentaire à la radio des principales épreuves en direct. Il le fait notamment depuis la nacelle d’un ballon, dominant à la fois le Vélodrome d’Hiver et le stade olympique de Colombes.

Le 10 avril 1896 au Stade panathénaïque d'Athènes, 80.000 spectateurs assistent à la finale de la course du 100m. Celle-ci est remportée en 12s par l'Américain Thomas Burke, devenant le vainqueur de la première épreuve des Jeux Olympiques
de l'ère moderne.

La cloche olympique de Londres 2012 fabriquée en bronze est la plus grande cloche harmoniquement réglée au monde (2 mètres de haut, 22 tonnes). Il y est inscrit : "N'ayez pas peur, l'île est pleine de bruits", une phrase reprise dans le discours de la cérémonie.



1 / 7Lancer la story
Crédit : Olympic Channel
Crédit : Olympic Channel
Crédit : Olympic Museum
Crédit : John Weinzweig 1945
Crédit : Olympic Museum
Crédit : Olympic Museum
Crédit : Olympic Channel

Un évènement planétaire

Évolution du nombre de nations participantes aux Jeux Olympiques et Paralympiques depuis 1896.
Il existe désormais plus de nations participant aux Jeux que de nations représentées à l'ONU.

Évolution du nombre d'athlètes masculins et féminins participant aux Jeux Olympiques et Paralympiques depuis 1896.
L'objectif est d'atteindre la parité en 2024.

Évolution du nombre
de nations participantes
Nombre de
nations participantes

Années
Jeux paralympiquesJeux olympiques
  • Un héritage photographique

    L'histoire du sport ne serait rien sans l'histoire de la photographie qui a contribué à alimenter sa légende. Les clichés qui suivent sont remplis d'émotions et nous aident à mieux saisir les moments extraordinaires des Jeux.

  • i
    © Jamie Squire / Getty – 29 Juil. 1996
    Michael Johnson brandit le drapeau américain après sa victoire sur le 400m à Atlanta.
  • i
    © Michael Steele / Getty – 2 Sept 2012
    L'australienne Kelly Cartwright au cours de la finale F42/44 de saut en longueur, à Londres.
  • i
    © Hamish Blair / Allsport – 30 Sep 2000
    Waseem Ahmad (Pakistan) cherche un soutien au cours du match de hockey sur gazon pour la médaille de bronze.
  • i
    © Florent Pervillé – 2016
    L’Américain Rudy Garcia-Tolson s’élance dans le bassin du centre aquatique des Jeux Paralympiques de Rio 2016 pour le 200m 4 nages (SM7).
  • i
    © Lutz Bongarts – 5 Sept 1992
    Gunther Belitz s'apprète à s'élancer pour un saut en longueur victorieux, aux jeux paralympiques de Barcelone.
  • i
    © Mike Powell / Getty – 21 Sept 1988
    Frank Weber (Allemagne de l'ouest) en pleine accélération lors des qualifications du sprint sur 100m aux Jeux de Séoul.
  • i
    © Gray Mortimore / Getty – 22 Fev 1988
    L'américaine Bonnie Blair sort d'un virage au cours de la finale de l'épreuve de 500m de patinage de vitesse, à Calgary.
  • i
    © Patrick Smith / Getty – 16 Aout 2016
    Deuce Carter (Jamaique) et Damian Czykier (Pologne) s'apprètent à s'élancer pour les demies-finales du 110 haies.
  • i
    © Chris McGrath / Getty – August 9, 2012
    Des athlètes allemandes en plein programme de gymnastique rythmique à l'Arena de Wembley.
  • i
    © Mike Powell / Getty – 7 Aout 1992
    Les athlètes sautent successivement la rivière, lors de la course du 3000 m steeple aux Jeux de Barcelona.
  • i
    © Scott Barbour, Getty – 28 Sept 2000
    Cary Kolat est renversé par Mohammed Talaei au cours de l'épreuve de lutte greco-romaine à Sydney.
  • i
    © Steve Nutt / Allsport – 27 Juin 2000
    Relai sous-marin de Wendy Craig-Duncan près de barrière coralienne d'Agincourt, Queensland.
  • i
    © Ben Elters / Allsport – 17 Sept 2000
    Cathy Freeman allume la vasque olympique au cours de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Sydney 2000.
  • i
    © Bob Martin / Getty Images – 1992
    Tracey Miles plonge devant la Sagrada Familia, lors d'une épreuve préparatoire aux Jeux de Barcelone.
  • i
    © Lutz Bongarts – 28 juillet 1996
    Charles Austin franchit 2,39 m, nouveau record olympique et meilleure performance mondiale de l'année.
  • i
    © Steve Powell / Getty – 1 Aout 1984
    En course, des athlètes abordent le virage dans l'avant-dernière ligne droite du 400m des Jeux de 1984.
  • i
    © Robert Cianflone / Allsport – 19 Sep 2000
    Augusto Morales Marengo (Chili) retourne la balle lors de l'épreuve individuelle de tennis de table.
  • i
    © Keystone Hulton Archive – 3 Nov 1964
    La délégation britannique lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques de Tokyo.
  • i
    © Stephen Dunn / Allspor – 28 Juil. 1996
    Javier Sotomayor (Cuba) en plein saut en hauteur durant les jeux olympiques 1996.
  • i
    © Pascal Rondeau / Getty – 18 Sept 1988
    Valery Lyukin réalise un exercice d'échauffement au cheval d'arçons au avant l'épreuve, aux Jeux de Séoul.
  • i
    © David Ramos / Getty – Aug 7, 2016
    Simone Biles (USA) à la poutre, au cours des qualifications de l'épreuve de gymnastique artistique.
  • i
    © Mike Powell / Getty – 22 Sept. 1988
    Louise Jones est poursuivie par Erika Salumae au cours des quarts de finale du sprint sur 1000 m.
  • i
    © David Ramos / Getty – August 18, 2016
    Pusarla V Sindhu (Inde) remise le volant au cours de sa demie-finale de badminton contre Nozomi Okuhara (Japon).
  • i
    © Buda Mendes / Getty – Sept 17, 2016
    Jessica Long (USA) félicité par une autre athlète après sa victoire au cours du 200m quatre nages.
  • i
    © Don Morley / Getty – 19 Juillet 1976
    Nadia Comaneci (Roumanie) réalise une figure à la poutre au cours de l'épreuve de gymnastique artistique.

Une histoire
qui retiendra
les héros plus
que les gagnants

  • Nathalie du Toit


    Découvrir

    Décuple championne paralympique, Natalie du Toit s'est distinguée en devenant la première nageuse amputée à se qualifier parmi les valides aux Jeux Olympiques de Pékin, en 2008, avant de s’engager aux Jeux Paralympiques la même année.

  • Markus Rehm


    Découvrir

    Celui que l'on surnomme "Blade jumper" est triple médaillé d'or de saut en longueur chez les athlètes amputés de membre inférieur (F44). Détenteur du record du monde avec une marque à 8m48, il défie les athlètes valides en compétition.

  • Heinz
    Frei


    Découvrir

    Heinz Frei est une légende du parasport en Suisse et dans le monde. Détenteur de records du monde dans 3 disciplines différentes (athlétisme, cyclisme sur route -handbike- et ski nordique), il affiche un palmarès de 15 médailles d’or aux Jeux Paralympiques, 14 en championnat du monde et 112 victoires en marathon.

  • Wilma Rudolph


    Découvrir

    Wilma Rudolph est un exemple de détermination. Atteinte de poliomyélite à l'âge de 4 ans, elle devient, après avoir recouvré l'usage de ses jambes, la première Américaine à remporter 3 médailles d'or lors d'une même édition des JO, en 1960 à Rome. Son influence auprès de athlètes noires américaines fut déterminante.

  • Chantal Petitclerc


    Découvrir

    Chantal Petitclerc est l’athlète féminine la plus décorée de l’histoire du para athlétisme. Elle a participé à cinq Jeux Paralympiques et a remporté 21 médailles, dont 14 d’or. Elle a pris sa retraite sportive après les Jeux Paralympiques de Pékin.

  • Lawrence Lemieux


    Découvrir

    Lors des Jeux Olympiques de Séoul en 1988, le navigateur canadien, Lawrence Lemieux, alors en 2e position de la régate, choisit de renoncer à une possible médaille pour secourir l'équipage de Singapour dont le bateau est endommagé et les concurrents blessés. Après ce sauvetage, il finit sa course en 22e position. Quelques jours plus tard, sa sportivité est récompensée par la Médaille Pierre de Coubertin, décernée par le CIO.

  • Mustapha Badid


    Découvrir

    A l'occasion des Jeux de 1988, dans un stade comble, le Français Mustapha Badid remporte le 1500m fauteuil, intégré pour la première fois en démonstration au programme des JO. Quelques jours plus tard, lors des Jeux Paralympiques, il décroche trois autres médailles d'or sur 200m, 5000m et marathon.

  • Ludwig Guttmann


    Découvrir

    L’histoire des Jeux Paralympiques commence en 1948 dans un hôpital militaire situé à 60km au nord de Londres, à Stoke Mandeville. Sir Ludwig Guttmann, un neurologue allemand, cherche un moyen d’accélérer le rétablissement de ses patients, vétérans de la Seconde Guerre mondiale. Il imagine des épreuves sportives au moment même où les Jeux Olympiques se déroulent à Londres. Les Jeux Paralympiques étaient nés.

  • Abebe Bikila


    Découvrir

    Abebe Bikila est le protagoniste d'une des images les plus iconiques de l'histoire olympique, lors des Jeux de Rome en 1960. Peu à l'aise dans ses nouvelles baskets qui lui donnent des ampoules, il court le marathon pieds nus et entre dans l'histoire en devenant le premier champion olympique en provenance d'Afrique subsaharienne.

  • Yusra Mardini


    Découvrir

    En 2016 et face à la crise humanitaire qui touche le monde, le CIO créé la première équipe olympique des réfugiés, dont Yusra Mardini fait partie. Un an avant les Jeux de Rio, Yusra fuyait son pays en guerre, la Syrie. Alors qu'elle traverse la Mer Egée, elle se met à l'eau pour pousser son embarcation pendant plus de trois heures. L'été suivant, Yusra Mardini prend part aux épreuves de natation des Jeux de Rio 2016.

Ludwig Guttman

Ludwig
Guttman

Il organise les Jeux de Stoke Mandeville le 28 Juillet 1948, la veille des Jeux olympiques d'été de Londres 1948. Il est ainsi considéré comme le créateur des Jeux Paralympiques.

Jusqu’alors, le problème était sans espoir, car il fallait non seulement sauver la vie de ces hommes, femmes et enfants paraplégiques et tétraplégiques, mais encore il fallait leur redonner leur dignité et en faire des citoyens heureux et respectés.

The significance of Sport in the
Rehabilitation of the Disabled,

ISRD Proc., 1956.

Affiches
olympiques

Les Jeux Olympiques modernes ont toujours entretenu un rapport étroit à l'image qui, aux côtés de la photographie, des films officiels et des retransmissions télévisuelles, se matérialise également dans les affiches créées afin de contribuer à leur promotion.

1900

Jeux de Paris

Auteur : Jean de Paléologue

-En savoir plus

L’affiche montre une escrimeuse vêtue de noir qui tient les armes traditionnelles de l’escrime sportive : fleuret, épée et sabre. Dans le contexte de l’histoire du sport, le fait d’afficher une athlète féminine est inhabituel pour l’époque, aucune femme ne participant aux compétitions olympiques d’escrime en 1900.

1912

Jeux de Stockholm

Auteur : Olle Hjortzberg

-En savoir plus

L’affiche présente la marche des nations allant vers l’objectif commun des Jeux. Bien que sa qualité artistique ne soit pas contestée, elle est critiquée au moment de sa publication. La nudité des figurants choque, malgré l’ajout de rubans sur le dessin original. L’affiche est par exemple interdite en Chine.

1920

Jeux d'Anvers

Auteurs : Walter Von der Ven et Martha Van Kuyck

-En savoir plus

De style Belle Epoque, l’affiche présente un discobole au premier plan. Derrière lui se trouvent différents drapeaux tournoyants et attachés les uns aux autres. À l’arrière-plan, on aperçoit les monuments emblématiques d’Anvers : la Tour Notre Dame, le Grote Markt, l’Hôtel de ville.

1924

Jeux de Paris

Auteur : Jean Droit

-En savoir plus

L’affiche montre un groupe d’athlètes faisant le salut olympique. Devant eux se trouvent des feuilles de palme, symboles de la victoire, et le blason de Paris. A l’arrière-plan flotte le drapeau français.

1928

Jeux d'Amsterdam

Auteur : Emil Huber

-En savoir plus

L’image représente un coureur brandissant une branche de laurier, symbole de la victoire. L’inscription Olympische Spiele 1928 – Amsterdam apparaît sur fond bleu. Le drapeau des Pays-Bas flotte au bas de l’image.

1948

Jeux de Londres

Auteur : Walter Herz

-En savoir plus

L’affiche présente une image de la statue de marbre du Discobole de Townley (originale exposée au British Museum) avec les anneaux olympiques, qui superpose une vue du Palais de Westminster à Londres. Les symboles classiques et modernes des Jeux Olympiques sont combinés avec la Clock Tower et Big Ben.

1960

Jeux de Rome

Auteur : Armando Testa

-En savoir plus

Cette affiche est une adaptation moderne du chapiteau du Belvédère, qui se trouvait initialement dans les thermes de Caracalla, à l’époque de la Rome antique. La louve capitoline, symbole de Rome, allaite les jumeaux Romulus et Remus, fondateurs légendaires de la ville.

1964

Jeux de Tokyo

Auteur : Yusaku Kamekura

-En savoir plus

L’affiche reprend l’emblème des Jeux de 1964 à Tokyo. Il s’agit d’une réinterprétation simple et dynamique du symbole du Soleil Levant du drapeau national japonais associé aux anneaux olympiques.

1968

Jeux de Mexico

Auteurs : Pedro Ramirez Vazquez, Eduardo Terrazas, Lance Wyman

-En savoir plus

L’emblème de Mexico 68 apparaît au centre de l’affiche. Comme une projection irradiante des éléments qui le composent, il s’accroît par des lignes parallèles en noir et blanc qui donnent une impression de mouvement et rappellent les motifs des Indiens Huichols.

1972

Jeux de Munich

Auteur : Otl Aicher

-En savoir plus

L’affiche présente la silhouette du toit en forme de tente des installations olympiques. La tour olympique se dresse à l’arrière-plan. En haut figure l’emblème officiel également réalisé par Otl Aicher et préféré à environ 2 332 autres projets.

1976

Jeux de Montréal

Auteurs : Ernst Roch et Rolf Harder

-En savoir plus

Intitulée L’invitation, l’affiche montre les cinq anneaux olympiques qui se répercutent symboliquement par vagues successives, invitant ainsi les athlètes de tous les continents aux Jeux Olympiques de 1976.

1980

Jeux de Moscou

Auteur : Vladimir Arsentyev

-En savoir plus

L’affiche reprend l’emblème des Jeux qui se décompose en trois éléments : les anneaux olympiques, la piste d’un stade qui forme également la silhouette d’un immeuble caractéristique de la ville de Moscou, et une étoile à cinq branches placée au-dessus.

1988

Jeux de Séoul

Auteur : Prof. Cho Yong-je

-En savoir plus

L’affiche symbolise la devise : Harmonie et progrès. Les anneaux sont brillants pour montrer que l'idéal olympique promeut la paix dans le monde. L’athlète représente le progrès de l'humanité vers le bonheur et la prospérité. Le mélange de bleu clair et d'orange foncé évoquent le pays du matin calme.

1992

Jeux de Barcelone

Auteur : Josep Maria Trias

-En savoir plus

L'affiche officielle des Jeux de Barcelone 1992 évoque un athlète sautant au-dessus des anneaux olympiques. Le tracé du geste réduit cette silhouette à la tête (d'un bleu évoquant la Méditerranée), aux bras (d'un jaune lumineux, ouverts en signe d'hospitalité) et aux jambes (d'un rouge vif, symbole de vie).

1996

Jeux d'Atlanta

Auteur : Primo Angeli

-En savoir plus

L’affiche officielle allie symboles classiques et contemporains pour célébrer le centenaire des Jeux Olympiques modernes. Sur le torse de l'athlète apparaît l’emblème des Jeux 1996. A travers ce dessin, l’intention de l’artiste est de représenter de manière égale aussi bien un homme qu’une femme.

2000

Jeux de Sydney

Auteur : FHA Image Design

-En savoir plus

L’affiche montre Millennium man, l’emblème des Jeux représenté par un personnage composé de boomerangs. Un éclair blanc évoque les formes de l’Opéra de Sydney, qui apparaît également au bas de l’image. Millennium man est placé sur un fond bleu sur lequel se détache en arrière-plan une silhouette humaine.

2004

Jeux d'Athènes

Auteurs : Wolff Olins Consultants. Red Design Consultants

-En savoir plus

L’affiche représente une couronne d’olivier, allusion aux Jeux Olympiques de l’Antiquité où elle était la récompense des vainqueurs. Symbole de paix, cette branche est une invitation à se rapprocher des idéaux olympiques. Le bleu et le blanc rappellent la mer et le ciel du pays.

2008

Jeux de Pékin

Auteur : Prof. He Jie

-En savoir plus

L’affiche officielle présente des oiseaux au-dessus d’un paysage montagneux. L’emblème des Jeux, Beijing en dansant, représente une silhouette humaine courant et dansant, formée à partir du caractère chinois jing (qui signifie « la capitale »).

2012

Jeux de Londres

Auteur : Rachel Whiteread

-En savoir plus

L’affiche représente des cercles aux couleurs olympiques qui se superposent et rappellent les traces de bouteilles symbolisant le souvenir d’une rencontre sociale, comme les spectateurs des Jeux Olympiques ou la réunion des athlètes dans le stade lors de la cérémonie d’ouverture.

2016

Jeux de Rio

Auteur : agence Tátil

-En savoir plus

L’affiche reprend, sur fond blanc, l’emblème des Jeux de Rio 2016 et la forme qui rappelle celle de l’emblématique Mont du Pain de Sucre à Rio, différents athlètes et personnes, par un mouvement tant individuel que collectif, se regroupent en une étreinte chaleureuse.

Fermer

Découvrir
les affiches





/fr/design//fr/excellence-environnementale/

Partenaires Mondiaux

Partenaires Premium

Partenaire officiel

Écouter