Accéder au contenu

Basket fauteuil

Joueuses de basket fauteuil lors du match Allemagne-Brésil aux Jeux Paralymiques de Rio 2016

Si l’on devait retenir un sport comme étant à l’origine du paralympisme, ce serait le basket fauteuil. Pratiqué à ses débuts en activité de rééducation par les soldats blessés au lendemain de la seconde guerre mondiale, il est à l’origine du développement du paralympisme dans le monde entier. Rapidité, adresse, maitrise du fauteuil, esprit collectif, le basket fauteuil c’est toute l’âme des para sports. 

De nos jours, le basket fauteuil est pratiqué par plus de 105 pays dans le monde. 

En bref

Les règles du basket fauteuil sont les mêmes que celui du basket, les joueurs sont au nombre de cinq, et jouent sur le même terrain avec une hauteur de panier identique. Quelques adaptations sont apportées, elles concernent les reprises de dribble. Les joueurs doivent soit passer la balle, soit la faire rebondir par terre toutes les deux poussées de roues afin d’éviter d’être sanctionné pour « marché ».  

Le fauteuil roulant fait partie intégrante des joueurs et du jeu. Lors d’un match, les contacts et les chocs sont nombreux, c’est pourquoi le cadre des fauteuils est rigide à 3 ou 4 roues avec une roue arrière anti-bascule. Chaque fauteuil est conçu en tenant compte des mensurations, du type de handicap et du rôle du joueur sur le terrain. 

Un système de points est appliqué aux joueurs, selon leur degré de handicap. Les points vont de 1 à 4.5 (1 étant le degré de handicap le plus bas). Lors des Jeux Paralympiques, le nombre total de points pour l’ensemble des cinq joueurs présents sur le terrain ne doit pas excéder 14. 

Handicaps concernés 

Paraplégie, tétraplégie ou assimilé, amputation ou assimilée, handicap physique entrainant une perte fonctionnelle. 

Fédération internationale

International Wheelchair Basketball Federation (IWBF) : iwbf.org

© Lucas Uebel/Getty Images

Partenaires Mondiaux

Partenaires Premium

Partenaires Officiels