Accéder au contenu

Cartographie des emplois

Transformer les opportunités économiques des Jeux Olympiques et Paralympiques en opportunités d’activité, d’emploi, de formation et de développement de compétences.

Pour la première fois dans l’organisation d’un grand événement sportif international, le comité d’organisation de Paris 2024 a lancé, en lien avec la SOLIDEO et les maîtres d’ouvrages, une étude pour identifier précisément les emplois et les formations qui seront nécessaires à la préparation des Jeux Olympiques.

Avec des emplois qui seront mobilisés à partir de 2021-2022, l’anticipation est un facteur clé de réussite, en particulier pour permettre l’insertion de publics éloignés de l’emploi.

Les trois objectifs de l’étude : 

  • Evaluer le volume d’emplois directement mobilisés par les Jeux de Paris 2024 au cours de la période 2018-2024 afin d’identifier la temporalité des besoins ; 
  • Définir la répartition de ces emplois au sein de trois grands secteurs (construction, organisation, tourisme) adressés par l’organisation des Jeux et avoir une déclinaison par métiers ; 
  • Etudier les conditions permettant de répondre aux besoins en main d’œuvre et aux engagements pris en faveur de l’inclusion des personnes éloignées de l’emploi.

L’étude, menée par le Centre de Droit et d’Economie du Sport (CDES) et le cabinet Amnyos, a associé très tôt dans la démarche l’ensemble des principales branches professionnelles des secteurs concernés par l’organisation des Jeux. 

Un outil de pilotage destiné à permettre :

  • Aux branches professionnelles : 
    • D’identifier les volumes d’emplois mobilisés sur les secteurs qui les concernent de 2019 à 2024 et par secteur d’activité (construction, tourisme et organisation) ; 
    • D’identifier les filières en tension pour anticiper les besoins en recrutement et en formation ; 
    • De mobiliser des parcours de formation adaptés pour les salariés.
  • Aux acteurs de la formation d’identifier les besoins en formation liés aux Jeux. La cartographie des emplois identifie les parcours de préqualification nécessaires sur chacun des métiers des Jeux pour permettre aux demandeurs d’emploi et aux salariés de se former ou de développer leurs compétences.
  • Aux acteurs de l’insertion et aux services publics de l’emploide s’organiser pour préparer les publics en insertion aux opportunités d’emploi et de formation identifiées.

Le périmètre de l’étude

  • Une première étude d’évaluation a été réalisée en 2016 par le CDES de Limoges, sur la base des éléments de candidature, sur les emplois directs, indirects et induits par l’organisation des Jeux et sur l’ensemble du cycle de vie des Jeux (2017-2034) afin d’évaluer les répercussions à long terme sur les métiers du tourisme en particulier. Cette évaluation estimait le nombre d’emplois directs, indirects et induits, lié aux Jeux de 119 000 et 247 000 pour cette période.
  • La cartographie des emplois a été réalisée sur la base de données affinées depuis la candidature, uniquement sur les emplois directement mobiliséspar les Jeux et uniquementsur la période de préparation (2019-2023) et d’organisation des Jeux (2024)

Les résultats : chiffres clés

Mobilisation de 150 000 emplois au total

Les trois secteurs retenus pour l’analyse seront diversement impactés : 

  • 78 300 emploisseront mobilisés au sein de la filière événementielle, tant au niveau du comité d’organisation de Paris 2024 lui-même que chez les nombreux prestataires investis pour délivrer les Jeux ; 
  • 60 000 emploisseront mobilisés au sein de la filière touristique pour accueillir les visiteurs dans les meilleures conditions ; 
  • 11 700 emploisseront mobilisés au sein de la filière de la construction afin de mettre en place les sites olympiques et paralympiques (infrastructures pérennes et aménagements temporaires).

Répartition annuelle des emplois mobilisés par Paris 2024 

Secteur de la Construction

En amont de la tenue des Jeux, de 2019 à 2023, l’emploi concernera essentiellement les métiers de la construction, répartis dans les différents chantiers dont la durée pourra varier d’une à cinq années.


Secteur du Tourisme

A partir de 2024, et en particulier de juin à septembre 2024, l’éventail des métiers représentés s’ouvrira à ceux du tourisme et en particulier dans les secteurs de l’hôtellerie-café-restauration.

Secteur de l’Organisation

Le secteur de l’organisation montera progressivement en puissance au cours de la phase de préparation mais c’est surtout au cours de l’année olympique et paralympique (2024) que le besoin en emplois se fera ressentir.

Les familles-métiers

Quinze familles de métiers seront particulièrement représentées dans le cadre de Paris 2024.

Elles couvrent 85% des emplois mobilisésdans les trois secteurs adressés et concentrent l’attention en termes de préparation de la main d’œuvre et de recrutement.

Les familles de métiers considérés : 

  • Conduite et encadrement de chantiers BTP
  • Travaux publics et béton
  • Maçonnerie (gros œuvre bâtiment)
  • Charpente (gros œuvre bâtiment)
  • Second œuvre en bâtiment
  • Communication / marketing / événementiel
  • Accueil et renseignements sur sites
  • Spectacle vivant
  • Logistique et transports
  • Sécurité privée
  • Propreté
  • Cuisine et restauration
  • Service en salle
  • Accueil et réception en hôtellerie-restauration
  • Service d’étage
Partenaires Mondiaux
AirbnbAlibaba GroupAllianzBridgestoneCoca ColaIntelOmegaPanasonicSamsungToyotaVisa
Partenaires Premium
Groupe BPCEEDF
Écouter