Accéder au contenu

Le Comité National Olympique et Sportif Français

Teddy Riner porte-drapeau Rio

Crédit photo : CNOSF/KMSP.

Le 23 juin 1894, Pierre de Coubertin rénove les Jeux Olympiques modernes à la Sorbonne et le Comité International Olympique voit le jour. Après cette impulsion faite au mouvement sportif international, deux institutions sont créées pour organiser le mouvement olympique en France et le sport français. Ce sont ces organes qui, plus tard, fusionneront pour donner naissance au CNOSF tel que nous le connaissons aujourd’hui.

A l’automne 1894, le Comité Olympique Français (COF) est le premier créé, avec d’abord pour but de préparer la délégation française pour les premiers Jeux modernes d’Athènes 1896, et les Jeux suivants de Paris, en 1900. Président de la République de l’époque, Félix Faure en accepte la présidence d’honneur. 

Cette même année 1908, le Comité National des Sports (CNS) est fondé à son tour, il rassemble l’ensemble des fédérations sportives pour traiter de problématiques communes.

Enfin, en 1972, le COF et le CNS fusionnent dans le but d’affirmer l’unité du mouvement sportif français. Le 22 février 1972, le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) voit le jour.

Une origine double pour deux types de missions

Le comité conserve les deux types de missions des organes dont il est issu :

  • Assurer le rôle de représentation du CIO et du mouvement olympique sur le territoire français. Il a pour mission de développer, promouvoir et protéger le mouvement olympique et ses valeurs sur le territoire. Le CNOSF est l’un des 206 Comités nationaux olympiques. Dans ce cadre, le CNOSF a la charge de sélectionner et conduire la délégation française aux Jeux Olympiques et autres compétitions placées sous l’égide du CIO. Enfin, le Comité s’occupe de sélectionner et accompagner les éventuelles villes candidates à l’accueil de Jeux Olympiques et Paralympiques.
  • Représenter l’unité du mouvement sportif français en rassemblant l’ensemble des fédérations, clubs et licenciés du sport français. Représentant du mouvement sportif français auprès des pouvoirs publics ainsi que de la société civile, le CNOSF mène des projets dans l’intérêt commun des fédérations, avec en particulier pour objectifs de développer le sport de haut niveau, le sport pour tous et d’assurer la promotion du sport-santé en France.

2024, de l’origine à l’héritage

Au nom du mouvement sportif et dans le cadre de ses attributions de comité national olympique, le CNOSF a impulsé, structuré et accompagné la candidature française à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été 2024.

La création, le 5 décembre 2012 avec le ministère des Sports, d’un Comité français du sport international (CFSI) chargé d’élaborer la stratégie sportive française à l’international, marqua la première étape de cette ambition olympique. Hébergé à la Maison du sport français, siège du CNOSF à Paris, le CFSI rendit en particulier, le 12 février 2015, le rapport d’opportunité et de faisabilité d’une telle candidature. Quelques mois plus tard, le 23 juin 2015, c’est d’ailleurs à la Maison du sport français que fut officialisée la candidature de Paris 2024.

Partenaires Mondiaux

Partenaires Premium

Partenaire officiel