Accéder au contenu

Le concept paralympique

Dès la phase de candidature, l’ambition de Paris 2024 pour les Jeux Paralympiques était claire : organiser des Jeux spectaculaires et révolutionnaires présentant les performances des meilleurs para athlètes internationaux dans des écrins à couper le souffle. En plaçant les Jeux Paralympiques au cœur de la ville, dans des sites iconiques tels que la Tour Eiffel ou le Grand Palais ou sur des sites sportifs de top niveau mondial, à l’image de Roland-Garros, du stade de France, le spectacle sera total et le concept unique.

Depuis sa désignation en tant que ville hôte en 2017, Paris 2024 a continuellement travaillé à améliorer le concept des Jeux Paralympiques. L’ensemble des sites retenus répond aux objectifs d’une expérience maximisée pour les athlètes et les spectateurs.

  • Améliorer l’expérience des athlètes en les faisant performer en plein centre de Paris, ou à proximité du Village, réduisant ainsi considérablement leur temps de transport, au service de leur performance. 90% des athlètes résideront à moins de 30 minutes de leur site de compétition.
  • Mutualiser sites olympiques et paralympiquesdans une logique de réduction des coûts et de notre impact carbone.
  • Maximiser les opportunités pour les spectateurs d’assister à plusieurs événements dans la même journée grâce à la concentration de sites, en particulier dans le centre de Paris.

Une expérience unique

Les 4 350 athlètes des 22 sports paralympiques présents aux Jeux auront l’opportunité d’évoluer sur des sites sportifs de top niveau mondial – à l’image de Roland-Garros, du stade de France, ou du Vélodrome de Saint-Quentin en Yvelines –, sur des sites éphémères iconiques, comme le Château de Versailles, ou encore sur des sites de référence en matière d’accueil de grandes manifestations internationales (Arena 1 et 2 ; Stade nautique Olympique de Vaires-sur-Marne).

Huit disciplines (marathon, triathlon, para-cyclisme sur route, escrime fauteuil, judo, para tir à l’arc, football à 5, para tennis de table) prendront place au cœur de Paris, dans un périmètre extrêmement réduit, offrant aux athlètes comme aux spectateurs des conditions de compétition exceptionnelles.

Plan concept Paralyumpique

Le concept des Jeux Paralympiques de Paris 2024 a été approuvé par le conseil d’administration de Paris 2024, qui s’est réuni le 12 décembre 2019.

Des sites accessibles à tous

Tous les sites seront desservis par des transports en commun : bus, métros, RER, tramways, véhicules légers (vans, minibus). Au moins l’un de ces modes de transport sera accessible aux personnes en situation de handicap.

« Le dernier kilomètre » fera l’objet d’un soin tout particulier : cheminement accessible, signalétique efficiente et universelle, moyens de locomotion spécifiques… L’aménagement des sites sportifs permettra une participation de qualité à tous :  placement des personnes en fauteuil roulant permettant une belle visibilité, audiodescription…

Thu Kamkasomphou, multimédaillée paralympique de para tennis de table


« Les Jeux pour un sportif c’est un rêve. Faire retentir la Marseillaise pour toute une nation c’est quelque-chose d’incroyable. Jouer dans son propre pays c’est un honneur incroyable. Quand je vois le concept paralympique de Paris 2024, au niveau des sites, de l’organisation, je pense que cela va être un truc de fou et j’ai envie de croire qu’il y aura après. Pour la première fois nous verrons enfin des athlètes paralympiques pratiquer sur des sites emblématiques de la capitale, dans la ville. Ces lieux emblématiques seront réutilisés longtemps après les Jeux. Des images fortes marqueront et resteront dans la mémoire, j’en suis certaine ! »

Les Jeux Paralympiques pour changer de regard sur le handicap

La célébration de ces performances sportives exceptionnelles est l’occasion de changer de regard sur le handicap, et d’engager une mutation indispensable de la société pour la rendre plus inclusive.

Depuis Londres en 2012, nous savons que c’est possible. A la suite des Jeux Paralympiques de Londres, 81% des Britanniques estimaient que l’évènement avait amélioré la perception des personnes en situation de handicap au sein de la société. La chaîne de télévision anglaise Channel 4, principal diffuseur des compétitions paralympiques, avait réalisé une audience record de 11,2 millions de téléspectateurs lors de la cérémonie d’ouverture.

Thu Kamkasomphou était présente : « Lors des Jeux Paralympiques de Londres 2012, pour la première fois, je ne me suis pas sentie du tout handicapée. Tout était très accessible. Pour la première fois, je voyais des panneaux publicitaires dans la rue, en 4 par 3, avec des athlètes handicapés ! Nous n’avions jamais vu ça, je trouvais ça incroyable ! »

Dimitri Pavadé, vice champion du monde de saut en longueur (T64) aux Championnats du monde 2019 :

« Grâce au sport je suis épanoui, je rencontre énormément de gens, ce sont toujours des rencontres passionnantes. Les jeunes qui ne pratiquent pas de sport en raison de leur handicap ont peur de se lancer, de ne pas réussir en raison de leur handicap. Ils pensent que c’est surtout du haut-niveau car c’est ce que l’on voit à la télé et sur les réseaux. Mais bien sûr le sport ce n’est pas que ça ! Je leur conseille simplement de venir, découvrir le sport, participer à des activités. Qu’ils prennent plaisir à découvrir. Qu’ils essaient. Sans l’appr
éhension de l’échec ou de la blessure. Avant de dire qu’on ne peut pas ou qu’on n’aime pas, essayer au moins. »
Partenaires Mondiaux
AirbnbAlibaba GroupAllianzBridgestoneCoca ColaIntelOmegaPanasonicSamsungToyotaVisa
Partenaires Premium
Groupe BPCEEDF
Écouter