Accéder au contenu

Goalball

Un joueur de goalball arrête le ballon en se couchant au sol, les bras tendus

Le goalball fait partie des deux disciplines, avec la boccia, qui n’ont pas d’équivalent olympique. Sport collectif spécialement pensé pour les malvoyants et non-voyants, sans catégorie de handicap, il fut inventé en 1946, pour les vétérans de la seconde guerre mondiale qui avaient perdu la vue. Trente ans plus tard, le goalball faisait son entrée aux Jeux Paralympiques pour les hommes uniquement, il faudra attendre 1984 pour que les femmes prennent également part au tournoi. 

Tour à tour attaquants puis défenseurs, les joueurs de goalball doivent engager tout leur corps pour bloquer les attaques puissantes de leurs adversaires. Ce spectacle passionnant rend les matchs de goalball particulièrement captivants à regarder pour le public. 

En bref 

Le goalball se joue entre deux équipes de trois joueurs sur un terrain de la dimension de ceux de volleyball (18mx9m). L’équipe attaquante fait rouler avec force un ballon rempli de grelots au sol vers le but adverse, défendu par trois adversaires, dans le but de marquer. Des marques tactiles permettent aux joueurs de se repérer. Le ballon doit impérativement rebondir au moins une fois dans le camp de l’équipe lanceuse pour que le tir soit validé. Les joueurs gardent leur cage en s’allongeant devant. Ils deviennent tour à tour attaquants ou défenseurs. 
Sport intense, les matchs de goalball se disputent en deux mi-temps de douze minutes chacune. Comme au cécifoot, le public doit être silencieux afin que les joueurs puissent écouter les mouvements du ballon. 

Handicaps concernés 

Handicap visuel

Fédération internationale 

International Blind Sports Federation (IBSA) : www.ibsa.org

© Alexandre Loureiro/Getty Images

Partenaires Mondiaux

Partenaires Premium

Partenaires Officiels