Accéder au contenu

Gymnastique rythmique

Une gymnaste en pleine représentation de ruban

La gymnastique est un sport très ancien dont on trouve des traces pendant l’Antiquité. A l’ère moderne, la gymnastique se structure très tôt, puisque la Fédération Internationale de Gymnastique est la plus ancienne des organisations sportives internationales au monde, et a vu le jour en 1881. Cependant, le développement de la gymnastique rythmique est plus récent. Les racines les plus concrètes de la discipline se trouvent à la fin du 19e siècle et au début du 20e, en Europe. En 1963, les premiers championnats du monde sont organisés à Budapest, et sont reconnus par la Fédération Internationale de Gymnastique. Dix ans plus tard, la discipline se développe réellement au niveau mondial quand les Etats-Unis participent aux championnats du monde de 1973.

En bref

La gymnastique rythmique est une discipline qui s’approche d’un mélange entre danse classique et gymnastique artistique, regroupant le maniement de quatre engins d’adresse, le ruban, le cerceau, le ballon et les massues. Pour accompagner les athlètes, la musique choisie joue un rôle important, et les morceaux avec chant sont permis. Cette discipline est réservée aux femmes.

L’épreuve individuelle voit les gymnastes se produire à quatre reprises, en utilisant un engin différent à chaque fois. Les présentations doivent durer entre 75 et 90 secondes.  La seconde épreuve, par ensembles, voit des équipes de cinq gymnastes se produire deux fois, en utilisant cette fois plusieurs engins en même temps. Dans cette épreuve, les présentations doivent durer entre deux minutes et quinze secondes et deux minutes et trente secondes. Des pénalités sont appliquées si ces durées ne sont pas respectées.

Histoire olympique

En 1984 à Los Angeles, la gymnastique rythmique, toujours aujourd’hui réservée aux femmes, fait son apparition au programme olympique avec une épreuve individuelle. Douze ans plus tard à Atlanta, en 1996, une épreuve par ensembles est ajoutée au programme.

Au palmarès olympique, les pays d’Europe de l’Est, et en particulier la Russie, sont très dominateurs ; la Russie a remporté dix titres sur quinze possibles depuis l’introduction de la discipline au programme olympique. Seuls l’Espagne et le Canada ont réussi à remporter un titre face à l’hégémonie des pays d’Europe de l’Est sur la gymnastique rythmique.

Fédération internationale : Fédération Internationale de Gymnastique

https://www.gymnastics.sport/site/

© Photo by Alex Livesey/Getty Images

Partenaires Mondiaux

Partenaires Premium

Partenaires Officiels