Accéder au contenu

Haltérophilie

Une haltérophile Allemande soulève une barre au dessus de sa tête.

L’haltérophilie est un sport pratiqué depuis plusieurs millénaires, dont le but est resté le même depuis : soulever plus lourd que les autres. On trouve des traces de sa pratique dès l’Antiquité, en Egypte et en Grèce, sous la forme d’un soulever de pierres lourdes, dans des concours de force. Le sport émerge à nouveau au 19e siècle, et devient un sport international.  

En bref

Le programme d’haltérophilie a beaucoup évolué. Il existe deux techniques de levée, l’arraché et l’épaulé-jeté, qui ont été établies lors des Jeux de Montréal, en 1976.  La technique de l’arraché consiste à soulever la barre depuis le sol jusqu’au-dessus de la tête en un seul mouvement. En ce qui concerne l’épaulé-jeté, le mouvement se fait en deux étapes ; la barre est dans un premier temps montée jusqu’à la poitrine et posée sur l’avant des épaules, pour ensuite être projetée au-dessus de la tête. Ces exercices ultra-exigeants requièrent une force physique hors-norme ainsi qu’un mental à toute épreuve.

Le concours se déroule aujourd’hui en combinant les résultats d’une épreuve d’arraché et d’une épreuve d’épaulé-jeté, le concurrent soulevant le plus au cumul des deux exercices est sacré champion. Les hommes et les femmes s’affrontent dans sept catégories de poids.

Histoire olympique

L’haltérophilie était présente dès les premiers Jeux Olympiques modernes d’Athènes, en 1896. Si pendant quelques éditions (1900, 1908 et 1912), elle quitte le programme olympique, l’haltérophilie revient ensuite au programme des Jeux d’Anvers en 1920, pour ne plus le quitter. Les femmes ont eu leurs épreuves à partir des Jeux Olympiques de Sydney, en 2000. 

Au début du 20e siècle, les pays européens dominent l’haltérophilie, en particulier l’Allemagne, l’Autriche et la France. Les athlètes soviétiques trustent ensuite les podiums à partir des années 50, avant que la Chine, la Turquie, la Grèce et l’Iran n’arrivent sur le devant de la scène dans les années 1990.  Côté féminin, la Chine domine depuis l’arrivée de la discipline chez les femmes.  

Fédération internationale : International Weightlifting Federation

https://www.iwf.net/

© Laurence Griffiths/Getty Images

Partenaires Mondiaux

Partenaires Premium

Partenaires Officiels