Accéder au contenu

L’histoire des Jeux Paralympiques

L’histoire des Jeux Paralympiques commence en 1948 dans un hôpital militaire situé à 60km au nord de Londres, à Stoke Mandeville. Sir Ludwig Guttmann, un neurologue allemand, cherche un moyen d’accélérer le rétablissement de ses patients paraplégiques, tous vétérans de la Seconde guerre mondiale. Son unité spécialisée réunit des pilotes de la Royal Air Force, blessés médullaires, tous en fauteuil roulant. Il imagine des épreuves sportives au moment même où les Jeux Olympiques se déroulent à Londres.

Seize vétérans en fauteuil roulant s’affronteront dans une compétition de tir à l’arc et de “netball” (dérivé du basket-ball), discipline que pratiquaient déjà les vétérans américains de retour du front. Le Dr Guttmann vient de créer, sans le savoir, un nouveau mouvement sportif. Sir Ludwig Guttman : « Jusqu’alors, le problème était sans espoir, car il fallait non seulement sauver la vie de ces hommes, femmes et enfants paraplégiques et tétraplégiques, mais encore il fallait leur redonner leur dignité et en faire des citoyens heureux et respectés » The signifiance of Sport in the Rehabilitation of the Disabled, ISRD Proc., 1956.

1952

Premiers Jeux Internationaux de Stoke Mandeville. Une équipe d’anciens combattants néerlandais se joint aux Britanniques. Les Jeux se dérouleront désormais chaque année.

1954

Les Jeux Internationaux de Stoke Mandeville se développent avec 14 nations engagées. La plupart des participants, tous paraplégiques, viennent d’hôpitaux ou de centres de rééducation dont les directeurs médicaux avaient suivi l’exemple de Stoke Mandeville, en incluant le sport dans leurs programmes.

1955

4es Jeux Internationaux de Stoke Mandeville avec 18 nations engagées et 200 compétiteurs, tous paraplégiques.

1960

Les 9e Jeux Internationaux de Stoke Mandeville, que l’on considère comme les premiers « Jeux Paralympiques »* se tiennent à Rome six jours après la clôture des Jeux Olympiques, du 18 au 25 septembre. 5 000 personnes assistent à la cérémonie d’ouverture au stade Acqua Acetosa.  23 nations sont présentes, avec 400 athlètes, tous en fauteuil roulant, qui s’affrontent dans huit sports : athlétisme, basket fauteuil, natation tennis de table, tir à l’arc, billard, dartchery (mélange de tir à l’arc et fléchettes), escrime fauteuil.  

Basket fauteuil

1964

Les Jeux Paralympiques se tiennent du 3 au 12 novembre, à Tokyo, comme les Jeux Olympiques. 21 pays et 375 athlètes sont présents. L’haltérophilie fait son entrée dans le programme ainsi que la course en fauteuil avec un 60m. A l’époque, les fauteuils d’athlétisme n’existent pas. Les athlètes utilisaient des fauteuils de vie quotidienne bricolés qui pesaient au minimum 15kg. Les premiers fauteuils un peu plus étudiés mais toujours artisanaux ne sont apparus qu’au début des années 80. Aujourd’hui, les fauteuils sont profilés, avec une 3e roue à l’avant, en aluminium avec des roues en carbone et pèsent autour de 7kg, soit deux fois moins qu’aux débuts de la courses fauteuil.

1968

Pour des raisons techniques, les Jeux Paralympiques n’ont pas lieu à Mexico, comme les JO, mais à Tel-Aviv du 4 au 13 novembre pour fêter le 20e anniversaire de l’Etat d’Israël. 750 athlètes sont engagés, pour 29 pays. Le basket fauteuil féminin fait son entrée, tout comme l’épreuve aujourd’hui phare des Jeux Paralympique, le 100m fauteuil.

1972

Les Jeux Paralympiques sont organisés à Heidelberg (Allemagne) en amont des JO de Munich, du 2 au 11 août. 984 participants, uniquement en fauteuil roulant, venus de 43 pays y participent. Durant ces Jeux, des sportifs amputés manifestent pour obtenir le droit de participer aux épreuves. C’est également lors de ces Jeux, que, pour la première fois, les chefs de délégation et entraîneurs se réunissent pour discuter des règlementations en vigueur dans chaque épreuve. Ils optèrent pour la création de sous-comités par sport au sein du comité d’organisation des Jeux de Stoke Mandeville. Cette décision offrit à chaque discipline plus d’autonomie dans son développement et ouvrit la voie aux futures classifications de handicap par sport.

Les premiers athlètes amputés aux Jeux Paralympiques

1976

Les 5es Jeux Paralympiques se déroulent à Toronto (Canada) du 3 au 11 août, alors que les JO ont lieu à Montréal. Ils réunissent 1657 athlètes, dont seulement 253 femmes, pour 40 pays. Pour la première fois, 261 athlètes amputés et 187 athlètes ayant un handicap visuel ont le droit de participer, en plus des athlètes en fauteuil roulant. Un jeune canadien du nom d’Arnie Boldt, âgé de tout juste 18 ans, consacra de la plus belle des manières l’entrée des athlètes amputés aux Jeux. Amputé fémoral, il frappa les esprits avec une performance d’1m86 au saut en hauteur. Il fut honoré lors de la cérémonie de clôture au titre de l’athlète des Jeux.

Le goalball, discipline réservée exclusivement aux personnes ayant un handicap visuel fait son entrée dans le programme, tout comme le 200m, le 400m, le 800m et le 1500m en athlétisme fauteuil ainsi que le tir sportif. Ces Jeux représentent également une avancée médiatique conséquente avec une retransmission quotidienne sur une télévision canadienne.

Par ailleurs, la même année, se tiennent les premiers Jeux Paralympiques d’hiver à Örnsköldsvik en Suède.

1980

Du 21 juin au 5 juillet, les Jeux Paralympiques ont lieu à Arnhem, (Pays-Bas), tandis que les Jeux Olympiques se déroulent à Moscou (URSS). 1973 sportifs venus de 43 pays sont présents, parmi eux 125 athlètes atteints d’une infirmité motrice cérébrale, qui eurent pour la première fois, le droit de participer. Le volley-ball assis, réservé uniquement aux athlètes amputés fait son entrée dans le programme officiel. Les Pays-Bas, pays hôte, furent vainqueur du tournoi.

1984

Les Jeux Paralympiques se déroulent sur deux sites, New York (du 16 au 30 juin, pour les sports pratiqués “debout”) et Stoke Mandeville (du 22 juillet au 1er août, pour les sports pratiqués “assis”) et rassemblent en tout 2900 athlètes pour 45 nations.

Les athlètes amputés (debout et en fauteuil) étaient répartis en neuf catégories, les athlètes IMC étaient répartis en huit catégories, les athlètes déficients visuels en trois catégories et les autres handicaps en six catégories.  Alors place forte de la discipline, l’équipe de France gagna le prestigieux tournoi de basket fauteuil en dominant les Pays-Bas en finale sur le score de 68/61.

1988

Mustapha Badid, vainqueur du 1500m aux Jeux Paralympiques de Séoul. Photo Seoul Organising Olympic Committee/CIO 

Pour la première fois, les Jeux Paralympiques ont lieu sur les mêmes sites que les Jeux Olympiques, à Séoul (Corée). Ils se déroulent deux semaines après les JO (15-24 octobre) avec 3057 athlètes et 60 nations. De nombreux officiels olympiques sont recrutés et formés spécialement aux particularités paralympiques afin d’exercer pour les deux Jeux. Un Français se fait particulièrement remarquer, Mustapha Badid, il remporte le 1500m « démonstration », intégré au programme des Jeux Olympiques. Il remportera également le 200m, le 5000m et le marathon lors des Paralympiques. Autre performance marquante, celle de Dennis Oehler, premier athlète amputé tibial à descendre sous la barre des 12 secondes sur 100m, avec un chrono de 11’’73.

22 septembre 1989

Le Comité Paralympique International (IPC) est fondé.

1992

En mars-avril, Tignes-Albertville accueille les 5es Jeux Paralympiques d’hiver qui se déroulent, pour la première fois pour des Jeux d’hiver sur les mêmes sites que les Jeux Olympiques.

La même année, du 3 au 14 septembre se tiennent les Jeux Paralympiques de Barcelone avec 2 999 athlètes, venus de 83 pays. Le programme officiel compte quinze disciplines parmi lesquelles le tennis fauteuil qui fait son apparition aux Jeux Paralympiques. On dénombre environ 1,5 million de téléspectateurs. Près de la moitié des 2 999 athlètes engagés était concernée par l’athlétisme ou la natation. 487 épreuves étaient au programme et 279 records du monde furent battus. Le coureur suisse en fauteuil Heinz Frei établit une performance exceptionnelle lors du marathon en l’emportant en 1h30. L’autre performance de taille de ces Jeux est l’œuvre du coureur nigérian amputé d’un bras Ajibola Adeoye avec des chronos de 10’’72 sur 100m et 21’’83 sur 200m.

1996

10es Jeux Paralympiques d’été, à Atlanta (Etats-Unis) du 16 au 25 août, avec 3 259 athlètes pour 104 pays. Pour la première fois, 56 sportifs déficients intellectuels purent à participer aux côtés de leurs homologues handicapés physiques et visuels, sur des épreuves d’athlétisme et de natation.

2000

11es Jeux Paralympiques d’été à Sydney (18-29 octobre) avec 3 879 athlètes pour 123 pays. Le comité d’organisation des Jeux Paralympiques partageait des ressources avec le comité d’organisation des JO. Ainsi, les responsables de sites et les officiels furent en charge des deux manifestations. 18 sports sont au programme : basket fauteuil, boccia, escrime fauteuil, football à 7 (pratiqué par des athlètes handicapés moteur), goalball, para athlétisme, para cyclisme, para équitation, para haltérophilie, para judo, para natation, rugby fauteuil, para tennis de table, para tir à l’arc, para tir sportif, tennis fauteuil, voile, volley-ball assis. Les femmes participèrent pour la première fois aux compétitions d’haltérophilie. Le rugby en fauteuil marqua son entrée dans le programme par une finale d’anthologie remportée 32-31 par les U.S.A.

1,2 million de tickets d’entrée furent vendus et 300 millions de téléspectateurs purent voir des images de ces Jeux dans plus de 100 pays.

Suite aux Jeux de Sydney, les sportifs déficients intellectuels sont exclus du programme des futurs Jeux Paralympiques en raison de la tricherie caractérisée de l’équipe espagnole de basket adapté. Il est nécessaire de refonder le système d’évaluation du handicap mental des sportifs.

Le 19 juin 2001

Un accord est signé entre le CIO et l’IPC afin de garantir et protéger l’organisation des Jeux Paralympiques. Il confirme qu’à partir des Jeux de Pékin 2008, les Jeux Paralympiques se dérouleront toujours peu de temps après les Jeux Olympiques et utiliseront les mêmes installations et sites sportifs, le même village des athlètes, la même prise en charge des frais d’inscription et des frais de déplacement. Chaque future ville hôte choisie sera donc tenue d’organiser les Jeux Olympiques et les Jeux Paralympiques.

2004

12es Jeux Paralympiques d’été à Athènes (17-28 septembre) avec 3 808 athlètes et 135 nations. Pour 17 de ces pays, ces Jeux Paralympiques sont les premiers. Pour la première fois, les Jeux Olympiques et Paralympiques ont un comité d’organisation commun. C’est un record de médiatisation avec la présence de 50 chaînes internationales et 1 103 médias pour assurer la couverture. A l’occasion de la cérémonie de clôture, les Agitos, symbole du mouvement paralympique, sont dévoilés pour la première fois dans leur forme actuelle.  Le football à 5 (cécifoot), dont le premier tournoi est remporté par le Brésil et l’épreuve d’handbike en cyclisme font leurs apparitions au programme officiel, tandis que le judo et de volley-ball sont ouverts aux femmes.

La vasque enflammée dans le stade de Pékin, lors des Jeux Paralympiques de 2008

2008

Les Jeux Paralympiques de Pékin se déroulent du 6 au 17 septembre avec 146 pays et 3 951 participants. L’aviron fait son entrée dans le programme officiel des compétitions qui passe la barre des 20 sports. La progression de la médiatisation se confirme avec 5 800 journalistes accrédités et une diffusion dans 80 pays atteignant 3 ,8 milliards de téléspectateurs au total.

2012

Jeux paralympiques de Londres 2012 – Photo D. echelard

Les Jeux Paralympiques de Londres se déroulent du 29 août au 9 septembre avec 164 pays. Pour ce retour aux sources du paralympisme, les tribunes sont combles avec un record de tickets vendus : 2.7 millions. L’engouement du public est du jamais vu et la médiatisation sans précédent. En hommage, la mascotte des Jeux Paralympiques se nomme Mandeville. La barre des 4 000 athlètes participants est franchie avec 4 237 athlètes. C’est également à Londres que les athlètes atteints d’un handicap mental sont de nouveau intégrés au programme des compétitions.

Dans son discours de clôture, le président de l’IPC, Sir Philip Craven a décrit les Jeux Paralympiques de Londres comme étant « Les plus grands Jeux réalisés à ce jour.  A Londres, les Jeux Paralympiques sont revenus à la maison et ont trouvé le sentier les menant vers leur avenir. »

La chaine britannique « Channel 4 » qui détenait alors les droits de retransmission, a diffusé plus de 150h de direct, obtenant une audience record de 39,9 millions de personnes, soit 69% de la population de Grande Bretagne.

2016

Victoire des USA en basket fauteuil aux Jeux Paralympiques de Rio 2016

Les XVes Jeux Paralympiques se tiennent pour la première fois en Amérique du Sud, à Rio, du 7 au 18 septembre. 160 nations et 4 328 athlètes sont en compétition et deux nouveaux sports intègrent le programme : le para canoë (course en ligne) et le para triathlon, poussant à 22 le nombre de sports au programme. Les Jeux furent dominés, une nouvelle fois, par la Chine, qui a totalisé 239 médailles dont 107 titres ; suivie par la Grande-Bretagne, l’Ukraine, les USA et l’Australie. Ces Jeux furent les plus diffusés de l’histoire avec une couverture télé, radio et web dans 154 pays.

Les prochains Jeux Paralympiques d’été se dérouleront à Tokyo du 24 août au 5 septembre 2021.

.

* Le terme « Jeux Paralympiques » ne sera officiellement utilisé et validé par le CIO qu’à partir des Jeux de 1984. De 1960 à 1980, les Jeux portent officiellement le nom de « Jeux Internationaux de Stoke Mandeville »

Partenaires Mondiaux

Partenaires Premium

Partenaire officiel