Accéder au contenu

L’ESS, terreau d’avenir avec Paris 2024

« Ce ne sont pas que des Jeux, à l’aune de cette crise, Paris 2024 devient un symbole » c’est par ces mots que le professeur Yunus, Prix Nobel de la Paix a débuté son intervention lors du comité stratégique ESS 2024 qui s’est tenu le 27 mai 2020. En pleine pandémie mondiale de Covid 19, Tony Estanguet, Président de Paris 2024, Nicolas Ferrand, Directeur Général exécutif de la SOLIDEO, le Professeur Yunus, Prix Nobel de la Paix et Eric Pliez, Président des Canaux, ont réuni les acteurs des Jeux Olympiques et Paralympiques pour réaffirmer, plus que jamais, le rôle de l’ESS dans l’organisation des Jeux.

Tony Estanguet, Président de Paris 2024 en fait aujourd’hui le constat : « Nous sortons renforcés de cette crise avec l’envie de faire les Jeux avec les acteurs de l’ESS. » En conciliant enjeux économiques et sociaux, en mettant l’humain au cœur de leur activité, en faisant preuve de souplesse, l’économie sociale et solidaire s’insère au cœur même du projet Paris 2024.

Muhammad Yunus a insisté, rappelant que l’économie sociale et solidaire permet de : « créer des activités qui permettent de résoudre des problèmes, pas d’en créer de nouveaux. »

Face à l’épidémie, les acteurs de l’ESS se sont retrouvés en première ligne. Si certains ont pu s’adapter pour répondre à l’urgence de la crise : fabrication de masques, accompagnement des populations fragiles, actions de solidarité sur les territoires les plus éprouvés, l’ESS subit bien de plein fouet la crise économique et sociale avec plus de 60% des associations à l’arrêt aujourd’hui. Avec 5 milliards d’euros de marchés en jeu (Paris 2024 + Solideo), aujourd’hui encore plus qu’avant Paris 2024 représente une opportunité de relance économique dans de nombreux secteurs et un horizon positif pour de nombreux acteurs.

Des chiffres parlants pour le 1er anniversaire du dispositif ESS 2024

Le dispositif ESS 2024, lancé en 2019, porté par Les Canaux, et le Yunus Centre, et en lien avec les établissements publics territoriaux et les collectivités locales, a pour objet de sourcer, informer et accompagner les entreprises de l’ESS dans l’accès aux marchés des Jeux.

Un an après son lancement, les premiers résultats sont là : plus de 1 200 entreprises ont d’ores et déjà été sourcées. Elles bénéficient d’un accompagnement en continu tout au long de la vie des marchés : en amont, avec les acheteurs pour que les consultations soient les plus propices aux acteurs de l’ESS ; dans l’accompagnement à la constitution de groupements (mixtes ou 100% ESS) ; dans la mise en lien avec les entreprises lauréates pour inciter au recours aux acteurs ESS en sous-traitance.

15% des marchés de Paris 2024 et 95 entreprises de l’ESS sont d’ores et déjà lauréates d’un marché ou font partie d’un groupement détenteur d’un marché qui intègre au moins une entreprise de l’ESS. De nombreux secteurs sont concernés : restauration, gestion des déchets, accueil, conseil, gros œuvre…

Si cette proportion a vocation à s’éroder mécaniquement au gré du lancement des marchés les plus complexes (seulement 3% des marchés de Paris 2024 ont été publiés à ce jour, les principaux marchés d’envergure seront lancés à l’approche des Jeux), les acteurs des Jeux réaffirment leur volonté d’inciter les grandes entreprises prestataires à s’unir et à travailler avec les entreprises de l’ESS.

Pour Christophe Itier, haut-commissaire à l’économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale, Paris 2024 est l’occasion d’être un moteur dans l’accélération de la commande publique pour l’ESS. Et ce, bien au-delà et bien après les Jeux de Paris 2024.

2 millions d’heures d’insertion

La SOLIDEO a contractualisé avec les maîtres d’ouvrage qui réaliseront les ouvrages olympiques, 2 millions d’heures d’insertion qui bénéficieront à des publics éloignés de l’emploi : chômeurs de longue durée, personnes en situation de handicap, jeunes sans qualification… De plus, les maîtres d’ouvrage favoriseront l’accès aux marchés des TPE-PME ou structures de l’ESS à hauteur de 400 M€.

Le sourcing code, pour des achats plus responsables

En 2020, Paris 2024 renforcera sa stratégie responsable des achats en déployant un outil permettant de mieux connaitre l’engagement social et environnemental des entreprises répondant aux appels d’offre :le sourcing code. Ce dernier définit cinq thématiques sur lesquelles les entreprises doivent être engagées pour pouvoir répondre aux appels d’offre émis par paris 2024 : neutralité carbone et préservation de l’environnement, innovation sociale, inclusion des personnes en situation de handicap, création de valeur sur les territoires , impact territorial, démarche d’économie circulaire.

Enfin, pour que toutes les entreprises puissent s’adapter et anticiper les marchés à venir, une cartographie des marchés sera publiée avant la fin de l’année.