Accéder au contenu

Natation artistique

Nageuse en train d'être soulevée au dessus de l'eau par ses coéquipières.

La natation artistique s’est développée en mêlant acrobaties aquatiques et musique ; si les premiers concours s’adressaient aux hommes, la discipline est ensuite devenue largement associée aux femmes. Après plusieurs démonstrations aux Etats-Unis au début du 20e siècle, la discipline gagne en popularité, et les premières compétitions sont organisées.

En bref

Deux épreuves figurent au programme olympique ; une en duo, et une en équipe de huit athlètes. Chaque épreuve comporte deux représentations, un programme libre et un programme technique. Lors des programmes, des juges notent l’exécution, la synchronisation, la difficulté, l’utilisation de la musique et la chorégraphie. Les programmes sont exécutés dans une piscine avec au moins trois mètres de profondeur, 25m de longueur et 20m de largeur.

Les nageuses ont besoin, au cours de leurs enchaînements, de se maintenir hors de l’eau, de se propulser hors de l’eau ou encore de pivoter avec la moitié supérieure de leur corps immergée… la discipline sollicite énormément de souplesse, de puissance, de rigueur et de coordination chez les athlètes.

Histoire olympique

La natation artistique intègre le programme olympique en 1984 aux Jeux de Los Angeles. Sa pratique est réservée aux femmes, c’est le seul sport pour lequel c’est encore le cas, avec la gymnastique rythmique.

Le palmarès olympique a dans un premier temps été dominé par les pays d’Amérique du Nord, les Etats-Unis et le Canada cumulant huit titres olympiques, soit la moitié des titres possibles. La Russie s’est ensuite largement imposée sur le devant de la scène olympique, remportant à elle seule les dix titres mis en jeu depuis les Jeux de Sydney, en 2000.

Fédération internationale : Fédération Internationale de Natation (FINA)

http://www.fina.org/

© Buda Mendes/Getty Images

Partenaires Mondiaux

Partenaires Premium

Partenaires Officiels