Accéder au contenu

Natation en eau libre

Nageuses en plein effort lors d'une course de natation marathon

Lors des trois premières éditions des Jeux Olympiques de l’ère moderne, toutes les compétitions de natation étaient pratiquées en « milieu naturel », puisque les piscines n’existaient pas. Dès 1908, les épreuves sont organisées en piscine, et les compétitions organisées en eau libre ne réapparaissent qu’en 1991, sous la forme de la natation en eau libre. La discipline apparaît officiellement sous la forme d’une épreuve des championnats du monde de la FINA 1991, et se déroulait à l’époque sur 25km et une durée de plus de cinq heures. Le format de 10km en vigueur aux Jeux Olympiques est apparu au cours des championnats du monde de Fukuoka, en 2001.

En bref

Cette discipline se déroule en eau libre ; c’est-à-dire dans la mer, une rivière ou encore un lac. Le parcours est d’une longueur totale de 10km, que les athlètes mettent plusieurs heures à parcourir ; leur endurance, leur puissance ainsi que leur mental sont soumis à rude épreuve.

La capacité d’adaptation est aussi cruciale dans cette discipline. Les marées et courants peuvent très rapidement évoluer en mer, et il faut en tenir compte dans la trajectoire que l’athlète va choisir. Adopter une tactique adaptée au parcours et aux conditions est donc primordial. Dans les trois derniers kilomètres, les nageurs entrent dans la « ligne droite finale », où la gestion des efforts devient primordiale et fait la différence pour le classement final.

Histoire olympique

La natation en eau libre est la dernière discipline des sports aquatiques à faire son entrée au programme Olympique. L’épreuve du 10 km a été ajoutée aux Jeux Olympiques de Pékin, en 2008. Du fait de la jeunesse de cette discipline, peu de pays ou athlètes ont pu se démarquer en natation en eau libre.

Si certains athlètes se consacrent uniquement à la natation en eau libre, certains étaient des spécialistes d’autres épreuves de nage libre pratiquée en piscine, apportant une réelle concurrence aux spécialistes. A titre d’exemple, Oussama Mellouli, un nageur tunisien, a décroché la médaille d’or du 1500m nage libre à Pékin en 2008, avant de remporter quatre ans plus tard le titre de nage en eau libre à Londres.

Fédération internationale : Fédération Internationale de Natation (FINA)

http://www.fina.org/

© Mike Hewitt/Getty Images

Partenaires Mondiaux

Partenaires Premium

Partenaires Officiels