Accéder au contenu

Para athlétisme

Le para athlète chinois Lixin Zhang en tête de la course du 1500m fauteuil

Le para athlétisme ce sont des chiffres qui donnent le tournis. Si les Jeux Olympiques comptent deux finales du 100m (hommes-femmes), les Jeux Paralympiques de Rio 2016 en dénombraient trente (16 hommes, 14 femmes) en raison du nombre de catégories de handicaps. Car le para-athlétisme c’est une discipline ouverte à toutes les catégories de handicaps physiques, visuels et mentaux. Ce succès ne se fait pas démentir, car édition après édition, les para athlètes sont toujours plus nombreux aux Jeux Paralympiques. 

L’athlétisme en fauteuil roulant est né en 1952, avec un concours de lancer de javelot pour des athlètes atteints à la moëlle épinière, lors des Jeux de Stoke Mandeville. Le para athlétisme fut l’un des premiers sports intégrés au programme des Jeux Paralympiques de Rome en 1960, qui comptait alors huit sports. Il comporte une grande variété d’épreuves de courses sur piste (hormis courses d’obstacles et épreuves de marches), de sauts (hormis saut à la perche) de lancers (hormis lancers de marteau) et bien évidemment l’épreuve reine du marathon (depuis 1984), sur la route. 

En bref

En fonction de leur catégorie de handicap, les athlètes peuvent disputer leurs épreuves en fauteuil roulant (à trois roues), avec une/des prothèse(s), à partir d’une chaise de lancer. Selon le degré de handicap, les athlètes déficients visuels peuvent être accompagnés d’un guide pour les courses ou être guidés par un entraineur pour les lancers et les sauts. Attention toutefois, toutes les catégories de handicap n’ont pas accès à l’ensemble des épreuves. 

Handicaps  

Paraplégie, tétraplégie et assimilées, amputation et assimilée, handicap visuel et cécité, paralysie cérébrale, handicap intellectuel, personnes de petite taille. 

Fédération internationale

World Para Athletics : www.paralympic.org

© Michael Steele/Getty Images

Partenaires Mondiaux

Partenaires Premium

Partenaires Officiels