Accéder au contenu

Para judo

Un judokat avec un kimono bleu empoigne un judoka en kimono blanc lors des Jeux Paralympiques de Rio 2016

Le para judo est l’un des deux arts martiaux présents aux Jeux Paralympiques, avec le para taekwondo. Il est destiné exclusivement aux sportifs en situation de handicap visuel et suit les mêmes règles que le judo olympique. Incapables de voir les approches et attaques de leurs adversaires, tout le travail d’anticipation des judokas réside dans leurs sensations pour sentir ce qu’est sur le point de faire leur rival. Respiration, mouvements, prise du kimono, chaque élément est à prendre en compte !  

Le para judo a fait son entrée au programme paralympique lors des Jeux de Séoul en 1988 pour les hommes, les femmes n’ayant eu l’autorisation d’entrer dans la compétition qu’à Athènes en 2004. 

En bref

En raison de leur handicap, le contact entre les concurrents doit être permanent, dans le cas inverse, le combat est stoppé par l’arbitre. C’est pourquoi, avant même le début, les judokas doivent saisir le judogi de l’adversaire.  

L’objectif est soit de marquer plus de points que son adversaire par des attaques successives, ou de marquer un ippon. Des notes moins fortes peuvent être accordées quand une technique ne mérite pas un ippon.  

Les combats durent quatre minutes, hors arrêts.  Si aucun des judokas ne marque un ippon avant la fin du combat, le gagnant est celui qui a la note la plus haute. 

Même s’ils sont classés par catégorie de handicaps selon le degré de leur vision, les trois combattent ensemble, par catégories de poids. Les catégories de poids masculines vont de moins de 60kg à plus de 100kg. Les catégories féminines vont de moins de 48kg à plus de 70kg. 

Handicaps

Handicap visuel. 

Fédération internationale

International Blind Sports Federation (IBSA) : www.ibsasport.org 

Fédération internationale de judo (IJF) : www.ijf.org

© Raphael Dias/Getty Images

Partenaires Mondiaux

Partenaires Premium

Partenaires Officiels