Les sports paralympiques

La France accueillera pour la première fois de son histoire les Jeux Paralympiques d’été : 22 sports seront au programme des épreuves qui se dérouleront du 28 août au 8 septembre 2024.

Les Jeux Paralympiques constituent le plus grand événement sportif pour personnes en situation de handicap au monde. A travers les Jeux, les para athlètes (amputés, infirmes moteurs, cérébraux ou en fauteuil roulant, ou ayant un handicap visuel ou intellectuel) peuvent atteindre l’excellence sportive et être une source d’inspiration et d’enthousiasme pour le monde.

 

 

 

Découvrez les 22 sports paralympiques au programme de Paris 2024 :

Basket-ball en fauteuil roulant

En deux mots 

Dans ce sport, les athlètes jouent au basket-ball, tout en étant assis dans un fauteuil roulant. Durant les parties, les joueurs utilisent des fauteuils roulants spécialement conçus pour cette pratique, qui leur permet de se mouvoir et de tourner rapidement.

Les règles

Le basket-ball en fauteuil roulant a le même nombre de joueurs par équipe (cinq), et la même surface de terrain que le basket-ball ; de même, la hauteur du panier est identique. Ses règles diffèrent cependant en partie de celles du basket-ball, pour tenir compte du fait que les athlètes utilisent des fauteuils roulants. Par exemple, le fait d’actionner plus de deux fois les roues sans dribbler la balle est considéré comme un marcher. Pendant une partie, les joueurs se rapprochent souvent des uns des autres, ce qui conduit à des chocs entre fauteuils roulants. C’est pourquoi les fauteuils roulants destinés à ce sport sont équipés à l’avant de pare-chocs protégeant les pieds (11 cm au-dessus du sol), et sont conçus de façon à ne pas endommager le sol en cas de renversement.

Le saviez-vous ?

Le basket-ball en fauteuil roulant applique un système d’attribution de points qui permet aux joueurs ayant des niveaux de handicap différents de constituer une équipe. On accorde à ceux-ci des points en fonction de leurs handicaps. Par exemple, 4,5 points sont accordés à un joueur avec un handicap minimal, et 1 point à un athlète qui a l’handicap le plus grave. Le nombre total de points pour l’ensemble des cinq joueurs doit être de 14 ou moins.

 

Boccia

En deux mots

Dans ce sport, le but consiste à lancer ou faire rouler six boules rouges ou bleues, tout en étant assis dans un fauteuil roulant, afin de les placer au plus près de la boule blanche appelée « jack ».

Les règles

La Boccia est un sport inventé en Europe, pour les athlètes avec une grave paralysie cérébrale ou des déficiences équivalentes dans les fonctions de leurs membres. Les parties sont mixtes et peuvent se dérouler individuellement, en couple ou en équipe de trois joueurs.

Le saviez-vous ?

Les joueurs qui sont incapables de lancer une balle à cause de leurs handicaps peuvent le faire avec leurs pieds ou la faire rouler en utilisant une rampe, qui ressemble à un petit toboggan, avec l’aide d’un assistant. Bien que l’assistant sportif soit autorisé à ajuster l’angle et la hauteur de celle-ci selon les instructions du joueur, il leur est interdit de donner des conseils aux athlètes.

 

Escrime en fauteuil roulant

En deux mots

L’escrime en fauteuil roulant est un sport dans lequel deux escrimeurs en fauteuil roulant s’affrontent avec une arme (fleuret, épée ou sabre). Les points sont obtenus lorsque les armes entrent en contact avec leurs adversaires.

Les règles

Les règles de l’escrime en fauteuil roulant sont globalement les mêmes que celles de l’escrime. Il se distingue cependant de ce dernier par le fait que les duellistes s’affrontent uniquement avec la moitié supérieure de leurs corps, leurs fauteuils roulants étant immobilisés sur place à l’aide d’un équipement appelé « piste ». Assis dans un fauteuil roulant, les athlètes ne peuvent utiliser leurs jambes comme leurs homologues valides. Le contrôle des armes et la vitesse sont donc des facteurs décisifs pour gagner un duel.

Le saviez-vous ?

Trois disciplines sont disponibles pour les hommes et les femmes, chacune avec l’arme qui lui est propre : le fleuret (coups d’estoc visant le torse de l’adversaire), l’épée (coups d’estoc visant toutes les parties du corps au-dessus des hanches), et le sabre (coups d’estoc ou de taille visant toutes les parties du corps au-dessus des hanches) ; chacune d’entre elles est divisé en deux catégories, selon le type et la gravité des handicaps des athlètes.

 

Football à 5/Cécifoot

En deux mots

Le cécifoot est du football joué par des athlètes déficients visuels et un ballon qui fait du bruit à chaque fois qu’il est en mouvement.

Les règles

Chaque équipe est formée de cinq joueurs. Les matchs durent 20 minutes par mi-temps sur un terrain ayant les mêmes dimensions que celui du futsal. Sur les lignes des deux côtés du terrain, sont alignées des barrières gonflables ou en mousse d’environ 1 m de haut pour assurer la continuité du jeu. En cécifoot, la règle du hors-jeu n’est pas appliquée, les joueurs peuvent courir librement vers le but adverse, ce qui rend le spectacle très intéressant.

Le saviez-vous ?

Une équipe se compose de 4 joueurs déficients visuels, 1 gardien de but voyant ou malvoyant qui oriente la défense, 1 entraîneur sur la touche qui supervise et 1 guide (« caller ») situé derrière le but adverse pour fournir des informations verbales aux joueurs de l’équipe. Quand les joueurs se déplacent vers le joueur ayant la balle, ils sont tenus de dire « voy » (ce qui signifie « aller » en espagnol.)

 

Goalball

En deux mots

Le goalball est un sport de balle à destination des déficients visuels, où l’équipe attaquante fait rouler une balle avec des grelots à l’intérieur vers le but adverse dans le but de marquer.

Les règles

Le goalball se joue entre deux équipes de trois joueurs portant des bandeaux sur les yeux (quel que soit le degré de leur handicap), sur un terrain large de 9 mètres de large et de 18 mètres de long. L’ensemble des trois membres de l’équipe défensive écoutent les mouvements de la balle et des joueurs adverses, et tentent d’empêcher l’équipe adverse de marquer dans leur but, en utilisant l’ensemble de leur corps. Le but est marqué par l’équipe attaquante lorsque la balle franchit la ligne de but. Une fois que l’équipe défensive arrive à arrêter le ballon et à en prendre le contrôle, elle devient à son tour l’équipe attaquante. La partie se joue en deux mi-temps de 12 minutes.

Le saviez-vous ?

Les joueurs de goalball doivent se fier à leur ouïe pour jouer, un silence total est donc exigé aux spectateurs lors des parties.

 

Judo

En deux mots

Le judo Paralympique, destiné exclusivement à des déficients visuels, suit des règles quasiment identiques à celles du judo Olympique.

Les règles

Au judo paralympique, les judokas sont classés non par le degré de leurs déficiences visuelles, mais par catégories de poids, tout comme les judokas Olympiques. Il existe sept catégories pour les hommes (-60kg, -66kg, -73kg, -81kg, -90kg, -100kg, +100kg), et six pour les femmes (-48kg, -52kg, -57kg, -63kg, -70kg, +70kg).

Le saviez-vous ?

La différence majeure entre le judo Olympique et le judo Paralympique concerne le début des rencontres. Au judo Olympique, celles-ci débutent par un face-à-face des judokas. Au judo Paralympique, les rencontres débutent au contraire avec les adversaires au contact, chacun tenant le col et la manche de l’autre.

 

Para Athlétisme

En deux mots

Le para athlétisme comporte des disciplines de courses – sur piste, sur route et en relais – des épreuves de lancers et des épreuves de saut.

Les règles

Les épreuves sont classées selon la nature et l’étendue des handicaps, puisque y participent des athlètes en fauteuils roulants, des athlètes avec des prothèses, avec des déficiences visuelles ou un handicap intellectuel. Ceux en fauteuil roulant utilisent des fauteuils adaptés au sport, appelés « racer ». Les athlètes amputés des membres inférieurs utilisent des prothèses spécifiques au sport. Les athlètes ayant une déficience visuelle courent avec un guide (accompagnateur) afin qu’ils puissent courir en toute sécurité jusqu’à l’arrivée.

Le saviez-vous ?

Chaque discipline est divisée en plusieurs catégories en fonction du handicap des athlètes, ce qui permet des compétitions équitables entre concurrents ayant des handicaps similaires.

 

Para Aviron

En deux mots

Le para aviron, sport Paralympique depuis les Jeux de Pékin en 2008 est similaire à l’aviron.

Les règles

Les athlètes participent à différentes disciplines en fonction du degré de leurs handicaps (catégories). Chaque catégorie comprend quatre épreuves de trois disciplines : le quatre barré, qui se pratique par équipe composé de deux rameurs et de deux rameuses avec chacun une rame, et d’un barreur chargé de la navigation et de la barre ; le deux de couple, avec un équipage mixte composé d’un homme et d’une femme, tous deux avec une rame dans chaque main ; ainsi que le skiff féminin et masculin avec une rame dans chaque main. Les courses se tiennent sur des parcours de six couloirs droits de 1000 m de long, délimités par des bouées. Lors d’une course, toutes les équipes commencent à ramer au même moment, au signal des juges, et sont classées par ordre d’arrivée. On considère une équipe arrivée lorsque la proue de leur embarcation traverse la ligne d’arrivée.

Le saviez-vous ?

Les catégories pour le para aviron sont les suivantes : AS (Athlètes incapables de marcher en fauteuil roulant, rament en utilisant leurs épaules ou leurs bras), TA (rameurs utilisant leur tronc et leurs bras, amputés des membres inférieurs, athlètes avec paralysie cérébrale), et LTA (rameurs utilisant une jambe, leur tronc et leurs bras ; athlètes ayant un handicap dans les fonctions de leurs membres supérieurs ou inférieurs ; athlètes avec paralysies cérébrales ; athlètes présentant des handicaps visuels).

 

Para Badminton

En deux mots

Le para badminton suit quasiment les mêmes règles que celles badminton.

Les règles

Un match se compose de trois sets de 21 points chacun. Le vainqueur est le premier qui remporte deux sets. Cependant, il existe des règles spécifiques au para badminton : pour les épreuves simples en fauteuil roulant, seule la moitié du court est utilisée ; lors de la frappe du volant, une partie du tronc de l’athlète doit être en contact avec le siège de la chaise roulante.

Le saviez-vous ?

Ce sport est subdivisé en trois catégories (handicaps des membres supérieurs, handicaps des membres inférieurs, et fauteuils roulants) selon le type de handicap de l’athlète . Les athlètes sont divisés en six classes en fonction du degré de leurs handicaps. Des matchs simples (hommes et femmes), doubles (hommes et femmes), ainsi que des doubles mixtes sont organisés pour chaque classe.

 

Para Canoë

En deux mots

Pour le para canoë aux Jeux Paralympiques, toutes les épreuves se disputent en 200 m sprint.

Les règles

Deux disciplines sont pratiquées en para canoë : les courses de kayak et de Va’a (pirogue à balancier). Le kayak, se pratique assis, en propulsion par une pagaie double. Les Va’a ont quant à eux un flotteur latéral appelé « balancier » fixé sur un côté du canoë, et se pratique assis en propulsion avec une pagaie simple.

Le saviez-vous ?

Trois classes existent au para canoë en fonction du handicap du tronc et des jambes des athlètes.

 

Para Cyclisme (sur route et sur piste)

En deux mots

Le para cyclisme est globalement divisé en deux disciplines aux Jeux Paralympiques : le cyclisme sur route et le cyclisme sur piste.

Les règles

Le para cyclisme sur route est pratiqué sur les routes publiques en extérieur, avec des épreuves telles que le contre la montre, la course sur route, et le relais par équipes. Le para cyclisme sur piste se dispute dans un vélodrome. La poursuite, le contre la montre, la vitesse en tandem, la vitesse par équipes, ainsi que le scratch font partie du para cyclisme sur piste.

Le saviez-vous ?

La vitesse des vélos de course est de 60 km/h, ce qui est environ trois fois plus rapide que les vélos que nous utilisons habituellement.

 

Para Equitation (dressage)

En deux mots

Le para équitation (dressage) est un sport dans lequel les athlètes sont jugés sur la précision et la qualité artistique des figures que réalise le couple homme/cheval. Les règles sont quasiment les mêmes que celles pour les valides lors des compétitions Olympiques.

Les règles

Le para équitation comprend trois disciplines : le championnat individuel, l’épreuve par équipe, dans lesquels des figures obligatoires sont effectuées, et le programme libre, dans lequel les athlètes concourent sur une musique sélectionnée par eux-mêmes. Dans les cas où les harnachements standards poseraient problème ou seraient dangereux pour les athlètes du fait de leur handicap, l’utilisation d’harnachements spéciaux ayant été améliorés pour pallier les défauts des équipements standards sont autorisés.

Le saviez-vous ?

Les concurrents sont classés en cinq classes selon le type et la gravité de leur handicap. Pour les épreuves individuelles, les compétitions se déroulent par classe. Pour les épreuves en équipe, on ne tient au contraire pas compte des classes pour la formation des équipes.

 

Para Natation

En deux mots

Le para natation suit de règles très similaires à celles de la natation Olympique.

Les règles

Sept types de compétitions sont au programme de la para natation : la nage libre, la brasse, le dos, le papillon et le 4 nages en individuel (dans l’ordre : papillon, dos, brasse, et nage libre), ainsi que les relais 4 nages et nage libre. Pour éviter que les concurrents percutent les murs, les entraîneurs « tapent » avec un outil appelé « bâton de guidage » les nageurs aveugles ou malvoyants lorsqu’ils approchent de l’extrémité de la piscine ou pour finir la course. S’il est difficile pour les concurrents de faire un départ en plongeant, ils peuvent commencer dans l’eau.

Le saviez-vous ?

Il arrive que les meilleurs nageurs des Jeux Paralympiques établissent des records comparables à ceux des athlètes des Jeux Olympiques.

 

Para Powerlifting

En deux mots

Le para powerlifting est un sport dans lequel des athlètes ayant des handicaps au niveau de leurs membres inférieurs soulèvent des barres à disques (une barre chargée de lourds disques) en utilisant la force de la partie supérieure de leur corps. Le vainqueur est l’athlète ayant réussi à soulever le plus grand nombre de kilogrammes.

Les règles

La seule épreuve de para powerlifting est le développé couché, pendant lequel les concurrents se couchent sur le dos pour soulever des barres à disques par la force de la partie supérieure de leur corps. Au signal de l’arbitre, le concurrent abaisse la barre jusqu’à sa poitrine, puis la soulève à bout de bras jusqu’à ce que ses coudes soient complètement tendus. Ceci constitue un « essai ». Après que chaque athlète a effectué trois essais, il est établi un classement en fonction du poids de la barre soulevée.

Le saviez-vous ?

En para powerlifting, il n’existe pas de classification en fonction du type de handicaps des athlètes. Les compétitions sont organisées sur la base du poids des concurrents. Pour les amputés, des poids sont ajoutés pour tenir compte du poids des membres perdus.

 

Para Taekwondo

En deux mots

Le para taekwondo est une adaptation du taekwondo pour les athlètes en situation de handicap.

Les règles

Les athlètes sont équipés d’un casque, d’une protection de corps, ainsi que d’autres équipements de protection, et exécutent des coups de pieds avants et arrières pendant un combat. Le vainqueur est le combattant qui a gagné le plus de points, calculés en soustrayant les points de pénalités des points obtenus. Comme à la boxe, les athlètes peuvent gagner en mettant leurs adversaire KO. Au para taekwondo, un coup de pied au torse de l’adversaire rapporte un point. Si le coup de pied comporte un mouvement retourné, il rapporte trois points. Les règles actuelles interdisent les coups de pieds à la tête. Les coups de poings ne rapportent aucun point.

Le saviez-vous ?

Le para taekwondo est ouvert à la compétition pour les athlètes ayant un handicap au niveau de leurs membres supérieurs.

 

Para Tennis de table

En deux mots

Le para tennis de table est une adaptation du tennis de table pour les athlètes en situation de handicap.

Les règles

Les règles générales pour le para tennis de table sont les mêmes que celles pour le tennis de table, mais elles peuvent être modifiées partiellement selon le type de handicap, son degré et la capacité fonctionnelle des joueurs. Dans les matches entre joueurs ayant une déficience intellectuelle, ce sport suit exactement les mêmes règles que celles pour les athlètes valides.

Le saviez-vous ?

Les athlètes concourent dans des épreuves individuelles ou par équipe, qui sont divisées par classes en fonction du type de handicap, de son degré et de la capacité fonctionnelle des athlètes (classe 1-5 : joueurs en fauteuil roulant ; classe 6-10 : joueurs debout ; classe 11 : joueurs avec une déficience intellectuelle).

 

Para Tir à l’Arc

En deux mots

Le para tir à l’arc est un sport de compétition dans lequel les archers tirent des flèches sur une cible. Le score dépend de l’endroit où la flèche a touché la cible.

Les règles

L’épreuve est divisée en trois catégories : arc recourbé classique open, arc à poulies open et W1 open avec des variantes hommes, femmes et mixtes pour chacune, soit un total de neuf compétitions distinctes. Les athlètes utilisent deux types d’arc : un arc recourbé classique et un arc à poulies qui intègre des poulies afin que les athlètes qui n’ont pas la force suffisante pour tirer l’arc en arrière puissent tirer plus rapidement et plus loin.

Le saviez-vous ?

Les athlètes concourent en trois catégories en fonction du type et de l’étendue de leur handicap : W1 (pour les athlètes ayant un handicap au niveau des membres supérieurs et inférieurs et qui concourent assis dans un fauteuil roulant), W2 (pour les athlètes ayant un handicap au niveau des membres inférieurs et qui concourent assis dans un fauteuil roulant), et ST (pour les archers qui concourent debout ou assis sur un tabouret).

 

Para Tir Sportif

En deux mots

Les athlètes tirent au fusil ou au pistolet, et sont classés par score.

Les règles

La compétition est composée de plusieurs épreuves, selon le type d’arme utilisé (à poudre ou à air comprimé), la distance de la cible (10m, 25m ou 50m), et la position de tir (debout ou couché). Les athlètes en fauteuil roulant tirent depuis celui-ci lors des épreuves debout, et avec leurs coudes appuyés contre une table de tir pour les épreuves couchées. Chaque tir rapporte un maximum de 10 points. Pour obtenir le score maximal, les tireurs de fusils à air comprimé doivent toucher le centre de la cible, avec une marge d’erreur de seulement 0,5 mm. Plus l’impact est éloigné du centre, plus le score est bas. Si un tireur rate sa cible, son score est de zéro.

Le saviez-vous ?

Les athlètes sont classés dans l’une des catégories suivantes selon le degré de leur handicap : SH1 (athlètes capables de porter l’arme à feu avec leurs bras) ; ou SH2 (les athlètes nécessitant un support homologué (potence) pour tenir leur arme).

 

Para Triathlon

En deux mots

Au para triathlon, les athlètes concourent dans trois épreuves consécutives que sont la natation, le cyclisme, et la course.

Les règles

Les trois épreuves du para triathlon sont : de la natation sur 750 m, du cyclisme sur 20 km, et une course de 5 km (La distance parcourue est de 25,75 km, soit la moitié du triathlon). Les règles sont établies aussi bien pour assurer la sécurité des athlètes qui peuvent avoir des handicaps divers, que pour garantir l’équité des compétitions.

Le saviez-vous ?

Au para triathlon, l’utilisation d’équipements auxiliaires, ainsi que la modification des accessoires est autorisé en fonction du type et de la gravité des handicaps des athlètes.

 

Rugby en fauteuil roulant

En deux mots

Sport collectif mixte d’opposition, le Rugby en fauteuil roulant se pratique avec un fauteuil manuel spécifique et l’objectif est de franchir la ligne de but adverse en possession du ballon tout en empêchant l’adversaire d’en faire autant. Le rugby en fauteuil roulant est un sport conçu pour les athlètes ayant des handicaps fonctionnels aux membres supérieurs et inférieurs.

Les règles

Les tacles avec les fauteuils roulants sont autorisés pour bloquer les attaques adverses. Les fauteuils roulants sont conçus pour avoir une forme et une robustesse suffisante pour résister à l’impact d’une collision. Quatre joueurs de chaque équipe sont sur le terrain. Les parties sont divisées en quatre périodes de huit minutes. Le rugby en fauteuil roulant se joue sur un terrain de basketball, avec un ballon spécifique s’inspirant de celui du volleyball. Contrairement au rugby, les passes vers l’avant sont autorisées. Les joueurs font avancer le ballon vers le but adverse en le lançant, en le faisant rouler, en dribblant ou en le tenant sur leurs genoux. Un but est marqué lorsqu’une roue du fauteuil roulant du joueur en possession de la balle atteint ou dépasse la ligne de but.

Le saviez-vous ?

Les joueurs sont classés en sept catégories en fonction du degré de leur handicap, et se voient attribuer un nombre de points allant de 0,5 à 3,5. Le total des points de classification de tous les joueurs sur le terrain ne doit pas dépasser 8 points, mais ce maximum est augmenté de 0,5 points pour chaque joueuse féminine sur le terrain.

 

Tennis en fauteuil roulant

En deux mots

L’équipement et les règles du tennis en fauteuil roulant sont quasiment identiques à celles du tennis.

Les règles

Au tennis, les joueurs doivent renvoyer la balle avant qu’elle ne fasse deux rebonds. Au tennis en fauteuil roulant, il est au contraire autorisé jusqu’à deux rebonds. Les joueurs doivent renvoyer la balle avant que la balle ne touche le sol une troisième fois. Aussi longtemps que le premier rebond se fait à l’intérieur du court, le second peut avoir lieu en dehors du terrain. Les joueurs sont autorisés à retourner la balle aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur du terrain.

Le saviez-vous ?

A l’aide de différentes techniques, les joueurs renvoient avec précision la balle dans la partie adverse du court pour marquer des points. L’habileté est essentielle pour jouer à ce sport ; cependant, l’aptitude à contrôler sa chaise roulante est également requise, ce qui permet aux joueurs de se déplacer rapidement d’un côté à l’autre du terrain.

 

Volley-ball assis

En deux mots

Le volleyball assis est une variante du volleyball se jouant par deux équipes de six joueurs, qui restent assis pendant les matchs.

Les règles

La balle utilisée est la même que pour le volleyball. Les différences majeures sont un terrain plus petit et un filet plus bas, ce qui permet aux joueurs de rester assis lors des parties.

Le saviez-vous ?

Les joueurs doivent toujours garder leurs hanches sur le sol, que ce soit pour le service, le smash, ou le blocage. Le seul moment où ceux-ci sont autorisés à quitter brièvement le sol est la réception.

 
 
© Crédit Photo Header : EDDY LEMAISTRE / KMSP / DPPI