Accéder au contenu
Je m'inscris au club Je m'inscris au club pour vivre une expérience unique Je m'inscris au club
×

Morgane Lagoute, chargée de mission au CDOS 32

Morgane Lagoute fait partie de celles et ceux pour qui la Semaine Olympique et Paralympique joue les prolongations toute l’année. Au sein du CDOS (Comité Départemental Olympique et Sportif) du Gers, elle intervient régulièrement dans les établissements du département, mais c’est vraiment au moment de la SOP que le nombre de demandes explose, et met en lumière la mission réalisée par les CDOS au quotidien sur tout le territoire.  

Les CDOS sont les représentants à l’échelle des départements du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF). Tout comme ce dernier, le rôle des CDOS est de développer la pratique sportive et de diffuser les valeurs du sport, mais à l’échelon local. Sous l’égide du CDOS 32, Morgane Lagoute est ambassadrice SOP et parcourt le Gers pour rencontrer les élèves du département, mais aussi les professeurs pour les former : 

Tout au long de l’année, on fait des formations à destination des enseignants des établissements labellisés Génération 2024. A cette occasion, on leur fait connaître le dispositif des 30 minutes d’activité par jour en leur donnant la possibilité de s’inscrire, pour faciliter leurs démarches. Pendant la Semaine Olympique et Paralympique, on profite de l’événement pour sensibiliser les enfants aux sports olympiques et paralympiques. On intervient sur ces sujets tout au long de l’année, mais avec la SOP et l’ampleur qu’elle prend on est vraiment demandés partout !

Partager le sport, mais pas seulement

En collaboration avec les professeurs, la Semaine Olympique et Paralympique est l’occasion de traiter avec les élèves de nombreux sujets en lien avec leur discipline, par le prisme du sport : « Au-delà du sport en lui-même, on peut aborder énormément de thématiques différentes, en fonction des enseignants, on parle beaucoup de la place des femmes dans le sport, du handisport, des problématiques autour du racisme avec les JO de Berlin 1936 par exemple… On peut aborder beaucoup de thématiques différentes au-delà du sport en tant que tel, et c’est très apprécié des professeurs et des élèves. »  

En 2022, le thème de la SOP est le sport pour l’environnement et le climat, un thème auquel les élèves sont de plus en plus sensibilisés et qui permet de vraies discussions avec les élèves : « par rapport à une dizaine d’année en arrière, ils connaissent bien le sujet. Nous on essaie de le tourner d’une autre façon, en leur posant la question de ce qu’on peut mettre en place pour être un sportif éco-responsable, ou encore de quel sport pourrait ne plus exister si on ne le fait pas… et réfléchir là-dessus les touche énormément. » 

Un enjeu d’éducation mais aussi de santé

La première mission du CDOS auprès des élèves, que Morgane réalise tout au long de l’année et qui trouve son point d’orgue lors de la Semaine Olympique et Paralympique, reste de les encourager à pratiquer une activité sportive, aujourd’hui plus que jamais.

Quand on parle avec les comités sportifs, les clubs, on constate que les capacités physiques des enfants ont vraiment diminué depuis deux ans. On a mis en place un dispositif qui s’appelle « Bouge 2.0 », dans le cadre duquel on fait plusieurs interventions dans l’année dans les établissements sur les thèmes de l’olympisme, de la santé… et on leur propose aussi des tests physiques. On constate qu’entre le début de l’épidémie et maintenant, il y a une vraie baisse des performances, donc on prône la pratique sportive le plus possible.

Un enjeu qui prouve l’importance pour les élèves d’avoir, dès la maternelle et jusqu’au lycée, des rendez-vous réguliers autour du sport comme la SOP mais aussi la Journée du sport scolaire et la Journée olympique, animés par les différents acteurs du secteur comme l’USEP et les CDOS.