Accéder au contenu
Je m'inscris au club Je m'inscris au club pour vivre une expérience unique Je m'inscris au club
×
Omega - Official Timekeeper

BMX freestyle

BMX freestyle

Issu de la culture du motocross qui s’est développée dans les années 1970 en Californie, le BMX freestyle est né de l’imagination des jeunes de la région qui, impressionnés par les figures réalisées par les bikers, ont cherché à les imiter sur leur vélo. Le sport a gagné en popularité dans les décennies suivantes, et s’est imposé au programme des compétitions de sport extrême comme les X Games dans les années 2000 ou encore le FISE (Festival International de Sport Extrême). La première manche de la Coupe du Monde de BMX Freestyle a été organisée par l’UCI – fédération internationale de cyclisme – en 2016, dans le cadre de l’édition 2016 du FISE.

En bref

Les épreuves de BMX freestyle, au programme des Jeux Olympiques de Tokyo, se sont déroulées dans un park, où les riders ont exécuté un maximum de figures en deux runs de 60 secondes, qui ont été notés sur leur difficulté, l’amplitude du saut ou encore la créativité et le style de l’enchaînement.

Histoire olympique

Pour sa première incursion dans le monde de l’olympisme, le BMX freestyle est apparu au programme des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires, en 2018. Un spectacle impressionnant et un public nombreux et enjoué ont convaincu le CIO du potentiel de ce sport urbain par excellence.

En 2021, c’est aux Jeux Olympiques de Tokyo que le BMX freestyle a fait ses grands débuts. Ce nouveau sport apporte sa jeunesse, son adrénaline et ses « spines » vertigineux à un programme de cyclisme dense et excitant. 

Epreuves en 2024

Les épreuves de BMX freestyle se dérouleront du 30 au 31 juillet.

  • BMX freestyle (femmes/hommes)

Site en 2024

C’est la Concorde qui accueillera le BMX freestyle en 2024, dans un véritable stade ouvert temporaire en plein cœur de Paris.


Fédération internationale : Union cycliste internationale (UCI)

© Comité International Olympique (CIO) / HUET, John