Accéder au contenu
Omega - Official Timekeeper

Canoë-kayak slalom

Le kayak semble être originaire du Groenland, où il était utilisé par les Esquimaux principalement pour la chasse, la pêche et le transport. Le canoë à l’inverse était utilisé partout dans le monde pour le transport et le commerce. Les compétitions sportives de canoë-kayak ont commencé au milieu du 19e siècle. Le Royal Canoe Club de Londres, créé en 1866, a été la première organisation à s’intéresser au développement de ce sport. Dans les années 1890, le canoë-kayak était populaire dans toute l’Europe.

En bref

Le canoë-kayak comporte deux disciplines très différentes qui figurent toutes deux au programme olympique : Le canoë-kayak sprint et le canoë-kayak slalom.  Chaque discipline fait référence à deux types d’embarcations : le kayak et le canoë. Le « pagayeur » de kayak est en position assise et utilise une pagaie double, tandis que le « pagayeur » de canoë est agenouillé dans l’embarcation et utilise une pagaie simple.

Les compétitions de canoë-kayak slalom se dérouleront sur le tout nouveau stade d’eau vive. La compétition de slalom est une course chronométrée sur un parcours comportant jusqu’à 25 portes à franchir. Toucher une porte ajoute une pénalité de deux secondes à la course et manquer une porte entraîne une pénalité de 50 secondes, ce qui annihile toute chance de l’athlète d’obtenir un bon résultat.

Histoire olympique

Le canoë slalom est apparu pour la première fois aux Jeux Olympiques de Munich, en 1972, et est définitivement entré au programme olympique aux Jeux de 1992 à Barcelone. Le palmarès olympique du slalom est largement dominé par l’Europe, qui s’arroge 90% des médailles décernées. Par exemple, entre les éditions d’Atlanta en 1996 et de Rio en 2016, seules trois médailles masculines ont échappé aux nations européennes.

À Paris, un nouveau format de compétition de slalom fera ses débuts avec des épreuves de kayak cross (hommes et femmes). A l’instar du ski cross ou du snowboard cross, quatre athlètes s’élanceront ensemble d’une rampe de départ et devront descendre un parcours délimité par dix portes ou obstacles nécessitant une manœuvre de type kayak-rail. Les deux premiers athlètes qui franchissent la ligne d’arrivée sans manquer une porte passent à la phase suivante.

Epreuves en 2024

Les épreuves de canoë slalom prendront place du 27 juillet au 5 août.

Slalom

  • K-1 (femmes/hommes) 
  • C-1 (femmes/hommes)  
  • Kayak cross (femmes/hommes) 

Site sportif en 2024

Les épreuves de canoë prendront place au Stade nautique de Vaires-sur-Marne, complexe flambant neuf inauguré en 2019.

Fédération internationale : International Canoe Federation

© Alexander Hassenstein/Getty Images

Les pictogrammes